LE DIRECT
Patrick Sebastien et son épouse Nathalie Boutot arrivent pour assister à un service religieux pour Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice à Paris, le 30 septembre 2019.

Le président a dîné avec Patrick Sébastien

2 min

C’est le journal L’Opinion qui me l’apprend aujourd’hui. Lorsqu’il a dîné à Saint Cirq La Popie, dans le Lot, Emmanuel Macron a convié un homme qui a une maison non loin de là, à Martel, je veux parler de Patrick Sébastien.

Patrick Sebastien et son épouse Nathalie Boutot arrivent pour assister à un service religieux pour Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice à Paris, le 30 septembre 2019.
Patrick Sebastien et son épouse Nathalie Boutot arrivent pour assister à un service religieux pour Jacques Chirac à l'église Saint-Sulpice à Paris, le 30 septembre 2019. Crédits : MARTIN BUREAU - AFP

Alors l’histoire ne dit pas s’ils ont fait tourner les serviettes, ni s’ils ont poussé la ritournelle…  

« Pour faire une chanson facile, facile

Faut d'abord des paroles débiles, débiles

Ha! Qu'est-ce qu'on est serré,

Au fond de cette boîte,

Chantent les sardines, chantent les sardines »

Vous avez reconnu les paroles des sardines, l’un des tubes de Patrick Sebastien. Patrick Sebastien a précisé qu’il n’était pas un ami d’Emmanuel Macron, juste un « intermède », je cite, voulant dire par là qu’il devait être un intermédiaire entre le Président et le peuple. Prolongeant l’idée que le comique serait un voyant, qu’il serait plus à même d’expliquer au Président, et de lui dire sans fard, ce que les Français pensent. 

Mais il y a beaucoup à dire sur les relations que les présidents entretiennent avec les comiques, de Guy Bedos et Mitterrand, à Macron et Patrick Sébastien, sans oublier Jean-Marie Bigard que Nicolas Sarkozy avait quand même présenté au Pape, et qui aujourd’hui s’est reconverti dans la déraison sanitaire. 

Le couple formé par un président et un comique est toujours étrange et jamais drôle, car le comique ne peut pas assumer cette amitié faute de quoi il serait perçu comme brossant dans le sens du poil. « Je ne suis pas un ami de Macron », Patrick Sébastien a refusé de confirmer ce dîner, « c’est ma vie privée » a-t-il dit, tandis que l’Elysée n’hésitait pas à confirmer le dîner avec Patrick Sebastien – c’est la vie publique a en substance expliqué Le Parisien

Et c’est cela qu’il y a de merveilleux dans ces « bromances » entre les présidents et les comiques, c’est que les comiques y ont tout à perdre, passer pour les bouffons du pouvoir, et les présidents, rien à gagner. Même s’il chantait les sardines en faisant tourner les serviettes, Emmanuel Macron ne passerait pas pour un amateur de Sébastien et quoi qu’il en soit ces histoires finissent mal, comme en témoigne les dialogues avec Bigard qui n’ont pas empêché Bigard de faire du Bigard. Dans le couple formé par le président et le comique, c’est le président qui fait rire, par sa candeur, et le comique qui le repousse qui se révèle le plus sérieux. 

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......