LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jeu de société

Après le jeu "pandémie", voici un nouveau jeu : le jeu de la "vaccination"

2 min

Au coeur des règles du jeu : la coopération.

Jeu de société
Jeu de société Crédits : Getty

J’ai vu qu’il existait un jeu de société intitulé "Pandémie". Il est sorti en 2008. Avec un vaccin, le jeu Pandémie pourrait se transformer en jeu des quatre familles, que l'on pourrait breveter pour passer le temps jusqu'à la fin du confinement. 

Première famille, les complotistes, bon ben pour eux c’est du pain béni, un vaccin comme ça il tombe pile au lendemain de l’élection américaine, moi franchement je ne crois pas que ce soit un hasard – c’est d’ailleurs l’une des caractéristiques de la famille complotiste, le complotiste croit en beaucoup de choses sauf au hasard – donc un vaccin qui tombe comme ça après la victoire de Biden, et à qui ça profite, à Wall Street. Wall Street je ne vous fait pas un dessin, d’ailleurs Pfizer ça rime avec casher, enfin bref le complotiste ne se fera pas avoir – c’est même à cela qu’on le reconnait.

Deuxième famille, le passager clandestin, on a toujours cela dans les guerres, les révolutions, et les pandémies, il se fera vacciner mais il pense essentiel que l’on vaccine les femmes et les enfants d’abord. En cas d’absence de réactions graves, il offrira son corps à la médecine, ou à défaut son bras à la seringue – l’important c’est d’être courageux mais pas téméraire, donc on n’est pas obligé d’être les premiers à se faire vacciner, car il s’agit d’un vaccin moderne, tellement moderne d’ailleurs qu’on ne sait pas trop ce que ça va donner – le passager clandestin veut bien profiter de la croisière mais il ne souhaite pas être le premier à monter sur le Titanic. 

Troisième famille, la normative, le taliban de la norme sanitaire, qui depuis des jours, veille au respect des règles sanitaires. Le masque c’est sur le nez, les mains c’est savonné, non je n’embrasse pas, la sortie c’est une heure et un kilomètre, enfin vous voyez de qui je veux parler, la normative se fera vacciner quand on le lui dira, et enverra les autres se faire piquer. La pandémie a fait le bonheur des normatifs parce qu’une foule de règles se sont abattus sur le monde, et ces règles n’ont cessé de changer. Voilà pourquoi ils accueillent la seringue avec bonheur en sachant, comme disait Canguilhem, que la guérison n’est pas retour à l’innocence biologique. 

Quatrième famille, les early users, tous ceux qui sont toujours prêts à tout pour avoir les dernières nouveautés. Le early user souffre d’une néomanie qui le pousse à chercher en permanence la nouveauté. C’est lui par exemple qui était capable de faire la queue pour attendre la sortie de la nouvelle console de jeux – oui ça c’est un concept ancien faire... Le early user c’est par exemple votre grand oncle que vous n’avez pas connu parce qu’il s’est fait vacciner contre la polio... Non je plaisante bien sûr ! Mais enfin l’histoire du vaccin contre la polio montre que l’annonce du vaccin, c’est peut-être « Ceci n'est pas la fin, ni même le commencement de la fin, mais c'est peut-être la fin du commencement »  de la recherche d’un vaccin comme le disait Churchill à propos de tout autre chose en novembre 1942. 

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......