LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'annonce par la société Moderna d'un candidat-vaccin efficace à près de 95% contre le Covid-19 le 16 novembre 2020

Faut-il se faire vacciner ?

2 min

Et si le vaccin fonctionnait uniquement sur les plus chanceux…

L'annonce par la société Moderna d'un candidat-vaccin efficace à près de 95% contre le Covid-19 le 16 novembre 2020
L'annonce par la société Moderna d'un candidat-vaccin efficace à près de 95% contre le Covid-19 le 16 novembre 2020 Crédits : Joël Saget - AFP

Par cette question un peu putassière, je le reconnais, je voulais vous faire songer à tous ces frères humains, vous, peut-être moi, qui allons nous faire vacciner contre le covid. Allons-nous prendre le vaccin de Pfizer, le vaccin russe ou bien celui de Moderna ? Le choix est important puisqu’ils nous promettent une efficacité respective de 90, 92 et j’arrondis, 95 %. Eh bien je vous propose de penser aux 10, 8 et 5 % d’humains, non pas aux « 1 % » de « nous sommes les 99 % », mais les 10, 8 et 5 % qui vont se faire vacciner et attraperont malgré tout la maladie. Des individus appartenant à la catégorie bien réelle même si elle est difficile à définir des malchanceux – "La Chèvre" version Pierre Richard – ou bien encore en Yiddish, les Schlemazels. Ce n’est pas si facile d’être malchanceux – là en l’occurrence 1) il faudra vaincre ses résistances pour se faire à l’idée du vaccin – avoir surmonté le tsunami des anti vaxx qui va déferler – 2) réussir à se procurer une dose – malgré le tsunami anti vaxx, je peux d’ores et déjà prédire un certain succès au vaccin anti covid – et 3) malgré tout développer la maladie. 

Le fait d’avoir peu ou pas de chance est une vraie question métaphysique. Cette question, je me la pose depuis longtemps, sachant par exemple qu’une partie de ma famille s’est cachée lors d’une guerre passée, ce qui était une décision sage au vu de leur aryanité incomplète... Mais ils ont décidé de se cacher à Drancy. Pour autant, personne en 1939 ne pouvait savoir que Drancy allait devenir Drancy, par conséquent décider de s’y cacher, c’était uniquement "la faute à pas de chance", être dans le pourcentage des gens certes cachés, mais mal cachés, comme il y a des gens vaccinés mais mal vaccinés, enfin vaccinés pour rien. Alors je m’empresse de préciser que je ne fais aucun parallèle entre le covid et la peste, fut-elle brune, et ce d’autant que ceux de ma famille qui se sont cachés à Drancy s’en sont finalement sortis – je tiens juste à vous mettre en garde contre les aléas de la chance. 

Si vous pensez appartenir à une population vulnérable, je veux dire une population exposée au « pas de chance », peut-être est-il raisonnable de vous faire vacciner à l’aide du vaccin le moins efficace. Le pire serait en effet de rejoindre la postérité en étant le seul malade du covid, je veux dire gravement malade du covid, en étant vacciné – ne pas être le soldat inconnu mais devenir pour l’éternité le vacciné inconnu-

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......