LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Marathon de Mexico 2018

Pourquoi courir un marathon ?

2 min

Mais oui, pourquoi courir un marathon quand on peut terminer un marathon sans l’avoir couru ou presque ?

Marathon de Mexico 2018
Marathon de Mexico 2018 Crédits : PEDRO PARDO - AFP

 Alors, dit comme cela c’est un peu mystérieux donc je m’explique. D’après The Economist, le marathon de mexico a été couru l’an dernier par 28000 coureurs — jusque-là rien de vraiment étrange — mais sur ces 28000 coureurs, 5000 ont été disqualifiés. Un chiffre faramineux, pratiquement 20 % des coureurs ayant couru le marathon de Mexico ont en réalité utilisé un raccourci pour franchir plus vite la ligne d’arrivée, peut-être emprunté une bicyclette, je ne sais pas moi, une trottinette électrique. 

Entre nous, ça se comprend, il faudrait prendre son temps avant de qualifier le comportement de ces tricheurs comme irrationnel : Mexico c’est haut, il y fait chaud, donc courir 42 km en plein cagnard à une altitude de 2250 mètres, merci bien. 

Evidemment, les organisateurs du marathon de Mexico ne le prennent pas de manière aussi stoïque, et ils tentent de lutter contre le mensonge organisé qui gangrène leur manifestation. Ils ont essayé, par exemple, de munir chaque coureur d’une puce, laquelle enregistre le trajet exact suivi par chaque compétiteur. Oui, mais certains coureurs ont fait porter leur puce à un autre coureur, plus rapide. La plupart des participants au marathon de Mexico estiment qu’ils ont payé 33 dollars pour courir, ce qui leur donne le droit à beaucoup de choses, y compris de ne pas courir.

Alors vous allez me dire, mais pourquoi tricher ? Il y a une réponse prosaïque : finir dans de bonnes conditions le marathon de Mexico donne le droit de courir celui de Boston. Bon, mais pourquoi, pour tricher à Boston ? C’est peut-être que maintenant être un bon sportif, dans l’esprit des gens, c’est être un bon tricheur. Tout le monde triche, les romanciers n’écrivent pas leur livre, certains journalistes bidonnent leurs reportages, il y a des chanteurs utilisent auto tune, pourquoi voudriez-vous que les coureurs courent ? 

Jadis, on disait dans le sport que l’important c’était de participer. Oui mais ça c’est du participe passé, maintenant l’important c’est de faire croire que l’on a participé…

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......