LE DIRECT

Peut-être faut-il stocker du riz et des pâtes ?

2 min

Stocker des pâtes… n’est-ce pas un complot italien ? Ils nous filent le coronavirus pour mieux vendre leurs pâtes… Non, je vais être franc avec vous : la France a deux mois de stock de pâtes, et moi aussi…

Crédits : Erik Witsoe / EyeEm - Getty

Il se trouve que j’ai souvent des difficultés pour trouver des papardelle, et que les pâtes aux cèpes, je veux dire les capellinis aux cèpes par exemple, c’est impossible, il faut des papardelle. N’importe quel italien, qu’il soit porteur ou non du Covid19, vous le dira : une sauce copieuse appelle des pâtes longues et larges, tandis qu’une sauce estivale — par exemple ail et huile d’olive — se conjugue très bien avec des pâtes fines et longues, comme par exemple des capellinis. 

Oui mais voilà, dans mon Carrefour, on est souvent en rupture de papardelle, du coup je stocke. Nonobstant ce constat, ce panneau apposé par un hypermarché est très incomplet, puisque la plupart du temps, la vraie difficulté pour faire des papardelle aux cèpes n’est pas posée par les papardelle, mais bien par les cèpes. Où les trouver ? Je vous rappelle qu’on a connu dans la Drôme deux années consécutives sans champignon ou presque… 

Ce raisonnement vaut pour d’autres recettes de pâtes. Chaque semaine ou presque, je me dis qu’il faut que je stocke de la poutargue, inutile de m’écrire on dit poutargue ou boutargue, autrement dit des œufs de mulets salés et séchés, parfait avec un peu d’ail, sauf que la poutargue est bien difficile à trouver… 

Pour toutes ces raisons les Français sont bien irrationnels de stocker des pâtes, quand il leur faudrait stocker des cèpes et des poutargues, d’autant que j’ai lu hier, que nos compatriotes avaient même fait des stocks de pâtes fraîches — oui oui les stocks de pâtes fraîches ont augmenté de 25 % — alors que, comment dire, les pâtes fraîches, ça se conserve rarement plus d’une semaine, et puis moi je déteste ça, ça ne tient pas du tout à la cuisson, alors quitte à être en quarantaine autant manger de bonnes pâtes… 

Par ailleurs, je ne veux pas vous inquiéter mais on est également en rupture de stock de solutions désinfectantes hydro alcooliques, et ça, c’est très utile. Pour se laver les mains, ça n’est pas essentiel du tout, en revanche quand je vois certaines sauces pour pâtes commercialisées, je me dis que mettre un peu de solution hydro alcooliques là-dedans, ça ne peut pas faire de mal.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......