LE DIRECT
Après un tel scrutin, une siste s'impose dans le couloir 7E de la Maison de la Radio

Radio couloir attendait d’autres résultats pour la présidentielle américaine

2 min

Depuis une heure précoce de la nuit, c’est la consternation dans ce média très particulier qu'est radio couloir.

Après un tel scrutin, une siste s'impose dans le couloir 7E de la Maison de la Radio
Après un tel scrutin, une siste s'impose dans le couloir 7E de la Maison de la Radio Crédits : LumiNola - Getty

Radio couloir étant constituée du bureau des Matins 7 E 41 et le bocal, ce lieu où l’on concocte les journaux de jour et surtout de nuit, avec au milieu la directrice adjointe de la rédaction, Clotilde Dumetz, installée dans un bureau qui fait office de check point…  C’est un peu notre nuit d'Halloween à nous, les bonbons en moins, personne ou presque n’a dormi, d’où ce teint de déterré. Catherine Duthu a déjà sacrifié trois souris, trois souris d’ordinateur je veux dire, aucun animal n’a encore été blessé dans cet exercice. Clara Lecoq Réal grommelle dans un langage qui n’appartient qu’à elle. Martin Decloseaux, l’assistant d’édition enfonce sa casquette le plus profondément possible sur son crâne, lequel crâne je dois dire est de plus en plus dégarni, il faut le dire. Pendant ce temps, le réalisateur des Matins, Vivien Demeyere, se lamente sur notre sort. Oui, la différence entre le couloir 7 E de la maison de la radio, et le mur des lamentations c’est qu’ici il y a un mur de chaque côté. 

Donc c’est la consternation – on a tous parié hier sur le résultat des élections américaines, et je ne vous dirai pas ce que l’on avait dit, neutralité oblige, mais enfin nous sommes sacrément défaits, ce qui évidemment, avec le manque de sommeil, rend à peu près tout le monde irascible, sauf moi parce que je suis toujours de bonne humeur. Les journalistes ne sont pas tous à gauche, c’est faux, il y en a aussi qui sont démocrates, je veux dire qui estimaient que la victoire de Biden était une bonne chose pour les États-Unis et le monde.  Certains avaient parié sur une victoire nette dudit Biden, je crois même qu’une bonne part de la rédaction de France Culture va se retrouver sans le sou si Biden ne l’emporte pas nettement, ce qui est déjà largement le cas… 

Mais oui personne ne voulait de ce scénario pour les élections américaines. A la limite que Trump l’emporte, disons que bon, on a survécu a tout, alors ça en plus, pourquoi pas, - j’espère que vous admirez ma neutralité - mais alors autant qu’il l’emporte vraiment et qu’on n’en parle plus, pour que l’on puisse tous aller se coucher rapidement…

Chroniques

7H00
11 min

Journal de 7 h

Donald Trump résiste à la vague bleue démocrate prédite par les sondages pour la présidentielle
L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......