LE DIRECT
LREM reconnaît son erreur après avoir refusé de voter le passage de 5 à 12 jours du congé de deuil parental.

L’erreur est enfin à l’honneur…

2 min

Et oui, c’est ce que dit l’ensemble de la presse suite au refus de la majorité présidentielle de porter de 5 à 12 jours le congé pour un parent ayant perdu son enfant mineur.

LREM reconnaît son erreur après avoir refusé de voter le passage de 5 à 12 jours du congé de deuil parental.
LREM reconnaît son erreur après avoir refusé de voter le passage de 5 à 12 jours du congé de deuil parental. Crédits : Youtube

Tous les journaux, ce matin, de la droite à la gauche évoquent, une « attaque de boulettes géantes » dans Libération, « et maintenant on fait couac » en une du Canard enchaîné, ou bien encore, de manière moins imagée mais tout aussi critique, dans Le Figaro, « le fossé se creuse entre l’exécutif et sa majorité ». 

Il faut dire que cette décision de refuser de porter de 5 à 12 jours le congé de deuil d’un enfant a tout d’un superfail, autrement dit d’une erreur majuscule, à telle enseigne qu’elle sera probablement étudiée dans les laboratoires d’erreurologie. 

Toutefois, pour avoir étudié, et pratiqué l’erreur, depuis quelques années déjà, je tiens à m’élever en faux contre une interprétation. Car la plupart des analyses de cette erreur insistent sur le fait que ces députés, qui ont refusé de voter cette extension, sont des professionnels de l’amateurisme, ou bien encore, comme le rapporte Libération, un ténor de la macronie aurait traité les députés LREM de cons. Oui mais voilà l’explication par la connerie n’en est pas une. Ce que m’a appris ma fréquentation de l’erreur, c’est que l’intelligence individuelle, ou son absence, n’expliquera jamais la bêtise collective, laquelle peut permettre de construire une gare qui ne sert à rien, de tirer sur un avion civil ou de voter sur une proposition de loi frappée au coin du bon sens. En réalité, cette proposition de loi a été retoquée au nom d’une figure bien connue des erreurologues : la pente glissante. 

Qu’a dit la députée LREM qui s’est illustrée en refusant l’extension ? Elle a dit en substance, pourquoi passer de 5 à 12 jours, pourquoi 12 et pas 20 ou 40 ? Voilà la quintessence de ce superfail, la pente glissante dit que si l’on dépasse ces bornes, il n’y aura plus de limite, et c’est ainsi qu’un gouvernement peut se retrouver avec une patate chaude, comme la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, pourquoi laisser les zadistes s’installer, si on les laisse, il y en aura même sous la Tour Eiffel, voler un œuf c’est comme un voler un bœuf, et c’est ainsi que l’on finit par licencier un employé pour avoir volé un crayon…

Pourquoi 12 jours et pas 40 ? Et c’est ainsi qu’on participe collectivement a produire un magnifique superfail. 

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......