LE DIRECT
Bill et Melinda Gates le 03 mai 2021

Pourquoi Bill et Melinda ont-ils divorcé ?

2 min

J’ai peut-être la vérité sur leur séparation.

Bill et Melinda Gates le 03 mai 2021
Bill et Melinda Gates le 03 mai 2021 Crédits : LUDOVIC MARIN - AFP

Bill et Melinda ont divorcé pour une divergence radicale, peut-être parce que Melinda avait un Mac, elle avait un Macintosh et Bill, créateur de Windows ne le supportait pas. 

Et voilà l’ultime épisode de cette guerre culturelle omniprésente et cependant peu visible, celle qui oppose Feu DOS, à IOS, les fenêtres ouvertes, aux petites icônes ouvertes sur le bureau de l’ordinateur. Car voilà l’une des fractures les plus importantes de la période contemporaine, et il n’est toujours pas rare que l’on s’entende demander si l’on est Mac ou Windows, clivage qui prend la place des clivages anciens droite contre gauche, Bordeaux contre Bourgogne. 

Mais justement ce qui est frappant, c’est qu’il ne reste plus de ce clivage que quelques points de détail, la guerre entre Windows et Mac relève désormais du narcissisme des petites différences. Tout juste peut-on dire que Mac est plus statutaire, manière de dire qu’en réalité il est plus cher…  

Et je me souviens d’un merveilleux texte d’Umberto Eco sur la distinction entre Mac et Windows. Pour Eco, Mac était catholique et Dos, l’ancêtre de Windows, mais un Windows pour un Windows infiniment moins convivial, Dos était Protestant. 

Pour Eco, si le Dos était protestant, c’est qu’il imposait une libre interprétation des écritures, il exigeait une herméneutique subtile de la part de l’utilisateur et tout le monde ne pouvait pas atteindre le salut. 

Au contraire, Mac proposait un système convivial, la contre-réforme, les jésuites, tout le monde pouvait atteindre le salut grâce à des menus et des dialogues, il y avait vraiment de la place pour les simples d’esprits en informatique au royaume des cieux. 

Et pour ceux qui voulaient remonter aux origines, il existait un code source, plus facilement accessible par Dos, autrement dit par Windows – Dos était donc plus perméable au complotisme que Mac, puisque la vérité se jouait en coulisses. 

Aujourd’hui bien sûr, ces distinguo apparaissent bien excessifs. Il ne reste plus grand-chose de la guerre culturelle entre Mac et Windows, mais comme on sait c’est à ces moments-là, parfois que les oppositions sont les plus tranchées. Ce n’est donc pas si paradoxal d’imaginer que Bill et Melinda decident de reprendre leur liberté au moment même où l’essentiel de ce qui séparait Windows de Mac a été surmonté. 

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......