LE DIRECT
Denis Robert ainsi que Mathias Enthoven, rédacteur en chef du pôle numérique du Média, ont interrogé Etienne Chouard sur certaines de ses prises de positions.

Etienne Chouard et l’idiotie inutile

2 min

Faut-il être idiot pour être antisémite ? La réponse est non, mais ça peut aider quand même…

Denis Robert ainsi que Mathias Enthoven, rédacteur en chef du pôle numérique du Média, ont interrogé Etienne Chouard sur certaines de ses prises de positions.
Denis Robert ainsi que Mathias Enthoven, rédacteur en chef du pôle numérique du Média, ont interrogé Etienne Chouard sur certaines de ses prises de positions. Crédits : © lemediatv

Pour être franc, de grandes intelligences ont été, sont ou seront antisémites, de Voltaire à Karl Marx, en passant par Roger Garaudy, et puis… Et puis il y a Etienne Chouard, ce prof qui s’est fait connaitre au moment du référendum sur l’Europe, en 2005, devenu, à la faveur de la crise des Gilets jaunes, l’un des théoriciens du RIC, le Référendum d’initiative Citoyen. Et lorsqu’il est question d’Etienne Chouard, on songe au mot de Bebel, ce social-démocrate allemand du XIXe lequel estimait, « l’antisémitisme est le socialisme des imbéciles ». Or donc, Etienne Chouard, interrogé sur Le Média sur l’existence des chambres à gaz, a estimé qu’il ne pouvait pas se prononcer puisqu’il n’avait pas travaillé la question. 

D’où le problème suivant : Etienne Chouard est-il un antisémite, un imbécile, ou bien les deux à la fois ? Car, cette forme de révisionnisme — sur le mode je ne sais pas ce qui s’est passé à Auschwitz, je n’y étais pas — arbore le chic radical du doute scientifique. Pour autant, ces Descartes au petit pied défendent une position impossible à tenir, car chaque page de chaque livre d’histoire est pleine d’histoires rapportées pour des gens qui n’y étaient pas. Je n’étais pas à Alésia, à Valmy ou au mur des Fédérés, et c’est d’ailleurs pour cela que ces événements relèvent de l’Histoire. Je ne suis pas plus capable de corroborer les théories d’Einstein ou de Darwin, et c’est la raison pour laquelle il existe une division du travail entre les spécialistes et ceux qui ne le sont pas. Je ne peux pas être spécialiste en tout, sauf à vouloir être ignorant en tout. Du reste, Descartes n’a jamais invité au doute radical, il a surtout incité à douter de nos sens, lesquels peuvent nous tromper. 

En réalité, on a tout lieu de soupçonner chez Chouard non pas un doute radical mais un doute sélectif, autrement dit on peut douter de son doute, et penser que ce doute-là lui fournit une certitude corroborant sa conception antisémite du monde. Pour Auschwitz, Chouard ne sait pas, et concernant l’antisémitisme contemporain, Chouard ne croit pas, il ne croit pas qu’il existe des gens qui détestent les juifs. Ces deux assertions suffisent à savoir à quoi s’en tenir au sujet de ce personnage, il y avait les idiots utiles de l’antisémitisme, Chouard vient d’inventer la catégorie d’idiot inutile. 

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......