LE DIRECT
Vivre au rythme du couvre-feu...

La France qui se lève tard ou comment devenir populaire avec un couvre-feu jusqu'à midi

2 min

18h, 19h, 21h puis 23h... Depuis des mois, nous vivons au rythme du couvre-feu. Et si la solution pour rendre le couvre-feu populaire était de le décaler à... 12h. Rendre la nuit aux jeunes et leur imposer un couvre-feu jusqu'à midi. Interdiction absolue de sortir de sa chambre avant midi !

Vivre au rythme du couvre-feu...
Vivre au rythme du couvre-feu... Crédits : Asia Images - Getty

Est-ce qu'il faut en finir avec ce couvre-feu à 23 heures? C'est une question qui taraude la France entière. Ce n'est pas évident de comprendre le sens d'un couvre-feu à 23 heures. Quand c'était le couvre-feu à 18 heures, ça vous empêchait d'aller faire des courses. A 19 heures, l'étau desserré, vous alliez acheter des carottes, mais vous les mangiez seul. Un couvre-feu à 21 heures, ça, c'était superbe. C'était une forme de solidarité avec les journalistes qui travaillent en matinales - et qui se lèvent à 2h30 du matin. Hier, tout le monde se couchait à la même heure que Catherine Duthu qui présente le journal de 7h sur l'antenne. Elle adorait. Mais alors là ce couvre-feu à 23 heures, là, on ne comprend pas. C'est un peu une spécificité française. En Italie, c'est minuit. En Grèce, c'est mesquin, c'est minuit trente. Et pourquoi pas 1h18 ? 

Le couvre-feu à 23 heures a soulevé de grandes discussions. "S'agit il d'une arme anti-jeunes ?" Se demandaient les jeunes. Le Canard enchaîné du jour acquiesce puisque l'Elysée, paraît-il, se demande, si l'on en croit Le Canard, s'il ne serait pas possible d'en finir avec ce couvre-feu une semaine plus tôt, le 23 juin au lieu du 30, au vu des bons résultats sanitaires. Pourquoi ça ? La côte de popularité du président était en nette hausse auprès des jeunes des 18-25 ans - l'une des conséquences, peut-être, de l'opération McFly Carlito, les deux YouTubeurs - pourquoi ne pas enfoncer le clou en rendant la nuit aux jeunes ? C'est vrai qu'il y a des élections sous peu. C'est vrai aussi qu'il y a des variants. D'où peut-être la possibilité, finalement, de demeurer sous couvre-feu jusqu'à 23 heures. Alors, d'après une personne de l'équipe du matin que je ne nommerai pas, je me contenterai juste de dire qu'il s'agit d'une jeune femme férue de philosophie. Eh bien, pour cette jeune femme, le 23 heures, marque la barrière, au-delà de laquelle, en soirée, les personnes s'alcoolisent, se rapprochent. D'où des risques divers et variés en période de crise sanitaire. 

"Pour construire l'avenir du pays et combattre la dette, finissons en avec la dette de sommeil !"

À moins, à moins qu'il y ait une forme de message moral. Il y a peu encore, certains politiques s'adressaient à la France qui se lève tôt. Pourquoi ne pas construire une France qui se couche tôt ou bien, au contraire - et ça, c'est ma proposition - si Emmanuel Macron voulait vraiment être populaire auprès des jeunes, pourquoi ne pas imposer un couvre-feu jusqu'à midi ? Interdiction absolue de sortir de sa chambre avant midi. Avec ce slogan : "Pour construire l'avenir du pays et combattre la dette, finissons en avec la dette de sommeil !"

Fin du couvre-feu

Ce mercredi 16 juin, à l’issue du Conseil des ministres et du Conseil de défense, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que couvre-feu allait prendre fin le 20 juin, au lieu du 30 juin, comme cela était prévu.

Chroniques

7H00
13 min

Journal de 7 h

Bac 2021 : les élèves de bac pro regrettent de ne pas avoir autant d'aménagements que leurs camarades des filières générales
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......