LE DIRECT
Jean-Pierre Pernaut en 2015.

Jean-Pierre Pernaut avait raison

2 min

Depuis plus de 30 ans, le journal de 13h de TF1 propose sans le savoir une encyclopédie du changement climatique.

Jean-Pierre Pernaut en 2015.
Jean-Pierre Pernaut en 2015. Crédits : MARTIN BUREAU - AFP

Le métier de journaliste a ceci de passionnant qu’il permet de se frotter à différents registres : il y a le reportage, le compte-rendu, l’investigation, l’éditorial, l’interview, la chronique judiciaire, le data journalisme désormais.

Et il y a le Pernaut, une catégorie en soi dans un panel déjà bien étoffé. 

Jean-Pierre Pernaut a ce truc en plus que n’ont pas les autres présentateurs de journaux : même quand il est en vacances (comme c’est le cas en ce moment), le journal de 13h de TF1 reste le sien. Jacques Legros, à l’antenne cette semaine (son joker depuis des années), fait du Pernaut.

Jean-Pierre Pernaut est là depuis tellement longtemps qu’il servait déjà de repoussoir lorsque j’étais en école de journalisme. Sa conception toute personnelle de la hiérarchie de l’info avait valeur de contre-exemple pour les futurs professionnels comme pour les enseignants. Pernaut, c’est le type capable d’ouvrir son journal avec des chutes de neige précoce en Corrèze le lendemain du 11 septembre 2001 (attention, je ne dis pas qu’il l’a fait, je dis qu’il en est capable).

Pernaut et la documentation du changement climatique

Tout ça pour dire qu’aujourd’hui : mea culpa. Et si c’est Jean-Pierre Pernaut qui avait raison ? J’y songeais hier en regardant le journal de la mi-journée, présenté par son remplaçant. Il y fut longuement question de l’absence de neige, de températures particulièrement douces pour la saison, de rues inondées en Charente, des dégâts occasionnés par la tempête Fabien en Corse.

Comme d’habitude, comme depuis des années, la météo et ses moindres perturbations occupent une place majeure du journal de Jean-Pierre Pernaut. Et on n’aurait peut-être pas dû autant s’en moquer. Car il a contribué, de manière sans doute involontaire, à documenter la montée en puissance d’un phénomène qui envahit tout désormais : le changement climatique.

La semaine dernière, les quatre ONG à l’origine de l’Affaire du siècle, cette initiative menée contre l’Etat français pour dénoncer son inaction, lançaient un appel aux citoyens, leur demandant de témoigner des impacts du réchauffement dans leur quotidien.

On ne saurait trop leur conseiller d’aller puiser dans cette encyclopédie du changement climatique que propose, sans le savoir, depuis plus de 30 ans, le journal de Jean-Pierre Pernaut.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......