LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photo de la scène du théâtre Sinne à Mulhouse. Emmanuel Macron, mardi 24 novembre 2020, a annoncé la mise en place d’un système d’horodatage pour les représentations en fin de soirée.

Qu'est-ce que l'horodatage ?

2 min

De l’intervention d’Emmanuel Macron hier soir, mardi 24 novembre 2020, vous avez retenu un mot : horodotage. Horodatage c’est pour ainsi dire un hapax, le terme hapax étant en soi un hapax. Qu'est-ce que tout cela peut bien vouloir dire ?

Photo de la scène du théâtre Sinne à Mulhouse. Emmanuel Macron, mardi 24 novembre 2020, a annoncé la mise en place d’un système d’horodatage pour les représentations en fin de soirée.
Photo de la scène du théâtre Sinne à Mulhouse. Emmanuel Macron, mardi 24 novembre 2020, a annoncé la mise en place d’un système d’horodatage pour les représentations en fin de soirée. Crédits : SEBASTIEN BOZON - AFP

De l’intervention d’Emmanuel Macron hier soir, mardi 24 novembre 2020, vous avez retenu un mot : horodatage. 

Horodatage c’est pour ainsi dire un hapax - le terme hapax étant en soi un hapax. D’ailleurs hapax est un raccourci, il faudrait dire « hapax legomenon ». Un hapax désigne un mot si rare - aperçu une seule fois dans la bible par exemple - un mot si rare que l’on n’est pas sûr de son sens exact. Un hapax c’est, par exemple, ce terme utilisé par Rabelais, lequel a écrit qu'il y a « un antistrophe entre femme folle à la messe et femme molle à la fesse ». Je précise, dans ce cas d’espèce, l’hapax est « antistrophe », le reste est compris. 

Mais je reviens à mon Macron. Horodatage est une sorte d’hapax, une sorte de, puisque l’on a l’habitude de le voir associer aux horodateurs, autrement dit aux parcmètres. Oui, mais voilà, la phrase « un système d’horodatage permettra d’organiser les représentations en fin de soirée » est à peu près aussi claire que si l’on avait dit « le stationnement résidentiel permettra de relire Si c’est un homme de Primo Levi », ou bien encore des « parkings souterrains seront réservés à ceux qui veulent entendre la 13e symphonie « Babi Yar » de Chostakovitch ». 

Il m’a donc fallu appeler l’Elysée juste après l’allocution. D’habitude, c’est moi qu’ils appellent pour me dire ce que je dois dire sur le vaccin, rapport au lobby pharmaceutique… Bref il a fallu que l’Élysée m’explique qu’il s’agissait de pouvoir produire un papier, comme un ticket composté, un billet horodaté permettant de braver le couvre-feu. Ce qui est bien utile si, par exemple, vous avez décidé d’aller voir en salle l’intégrale de Shoah de Lanzmann - une tradition dans ma famille pour la fin de l’année, dix heures de film, vous rentrez dans la salle à 20 heures, vous ressortez bien après la fin du couvre-feu, vers 8 heures du matin, mais en plus vous avez l’horodatage. 

Tout cela pour vous dire que l’un des faits marquants de cette intervention présidentielle est l’apparition d’une attestation supplémentaire - une attestation dérogatoire selon le terme qui convient. Voici donc maintenant l’horodatage, énième mouture du cachet de la poste faisant foi. Nos ancêtres ont fait la révolution pour fonder la République, nous, nous sauverons la République à coup d’attestations. 

Chroniques
7H00
12 min
Journal de 7 h
Un déconfinement en trois temps, pour ne pas répéter les erreurs du printemps
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......