LE DIRECT
Valéry Giscard d'Estaing et Lady Diana qui préside la 2ème Nuit internationale de l'Enfance le 25 novembre 1994 à Paris

Valéry Giscard d’Estaing aurait-il dû tourner dans "The Crown" ?

2 min

Peut-on tout dire sur la vie privée de VGE ?

Valéry Giscard d'Estaing et Lady Diana qui préside la 2ème Nuit internationale de l'Enfance le 25 novembre 1994 à Paris
Valéry Giscard d'Estaing et Lady Diana qui préside la 2ème Nuit internationale de l'Enfance le 25 novembre 1994 à Paris Crédits : SERGE ARNAL - Getty

VGE a-t-il eu une love affair avec la Royal Princess, Lady Di ? Si je vous dis cela, c’est parce qu’en 2009, VGE avait publié « La Princesse et le Président », un livre qui racontait une histoire d’amour - je vous le donne en mille - entre un président et une princesse. C’est comme « Crime et Châtiment », c’est marqué dessus comme le Port-Salut, donc la Princesse et le Président avec une grave question à la clé, s’agissait-il d’Histoire ou d’une fiction, je veux dire d’une histoire fictionnée, enfin vous m’avez compris. Or donc, au moment précis où le second protagoniste de cette liaison, réelle ou imaginaire, disparaît, une autre interrogation apparaît sur l’histoire de la famille royale britannique. Car figurez-vous que VGE n’était pas seul à évoquer la vie d’une princesse délaissée par un époux britannique -je ne vise personne- une série anglaise raconte également cela en ce moment même, je veux parler de « The Crown ». Quand je dis cela, je veux parler de la vie privée de Lady Di et de sa clique.
 

Et cette série de proposer la vérité, enfin sa vérité, sur le couple que formaient Madame Di et Monsieur Charles. Sauf que là aussi, un doute existe sur la réalité de ce qui est énoncé, s'agit-il de réalité ou de fiction, de réalité fictionnée, ou d’une fiction réelle ? Cela a conduit le Ministre de la Culture britannique, Olivier Dowden, à déclarer si j’en crois le Huffington Post, que cette série décrivant le Prince Charles comme froid et infidèle était une superbe fiction, mais n’était qu’une fiction. J’imagine que dans son esprit une superbe fiction vaut mieux qu’une réalité laide.

Dès lors, on en vient à regretter que le Ministre de la Culture, en France, en 2009, autrement dit Frédéric Mitterrand, ne se soit pas prononcé sur le caractère réel ou fictionnel de cette liaison qui aurait uni VGE et LD, Lady Di. Un communiqué gouvernemental aurait été le bienvenu, celui-ci indiquant qu’il s’agissait d’une merveilleuse idylle entre VGE et Diana, une merveilleuse idylle parfaitement inventée. Plus généralement, il serait évidemment utile que le ministère de la culture indique face à tout récit, s’il s’agit d’une réalité ou bien de fiction. Par exemple, cette histoire de VGE, est-il vrai qu’il est vivant et que nous sommes morts ? 

L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......