LE DIRECT
.

Le sport, c'est très dangereux...

2 min

Après les victimes du confinement, voici les victimes du déconfinement…

.
. Crédits : The Washington Post - Getty

Il est bien évidemment encore trop tôt pour connaitre l’ampleur des victimes directes et indirectes du Covid. Les victimes indirectes ce sont évidemment toutes ces victimes frappées par l’isolement, la déprime, ou le manque d’activité, les centaines d’heures passées à écluser des séries sur Netflix – osez dire que vous ne l’avez pas fait – ou bien encore, et c’est un peu le scoop du jour : les dangers du sport à la maison. 

Parce que oui, depuis plus d’un an, aux cotés de ceux qui ont tout lâché, la main droite sur l’écran et la gauche dans le paquet de chips, il y a ceux qui ont souhaité rester au premier plan, améliorer leurs performances, et, les choses étant ce qu’elles sont, ces sportifs ont été réduits à s’entrainer entre quatre murs. D’où l’utilisation pour les plus chanceux de vélo d’appartement, ou même pour certains de tapis de courses, un dispositif très à la mode chez les sportifs fortunés… 

Car c’est comme tout, il y a du bas de gamme, dans le domaine des vaccins comme dans celui des vélos d’appartement et celui des tapis de course – et du haut de gamme. Le haut de gamme en matière de tapis de course aux États Unis et en Angleterre, a pour nom Peloton, une société qui pour la somme de 5 000 euros vous offre la possibilité de courir sur place. Courir sur place c’est mieux que de dormir debout surtout à une époque où il est impossible de courir dehors, et Peloton en a largement profité, le sport étant devenu une affaire sérieuse, une affaire de business. Peloton est même devenue une star de la bourse, puisque, non content de vendre des appareils de torture pour sportifs en manque, ou pour repentis, Peloton propose aussi des abonnements, la possibilité de payer un coach virtuel qui vous criera dessus si vous ne courez pas assez vite, la version civile de « Full Metal Jacket » sur la base du volontariat. 

Oui mais voilà, les incidents impliquant des tapis de course se sont multipliés, certains étant même tragiques, d’autres moins graves. C’est le Financial Times du jour qui le raconte : 72 incidents, où des adultes, des enfants, des animaux domestiques, voire des objets, sont tombés ou ont été lancés sur le tapis du tapis de course lancé à pleine vitesse entrainant des blessures plus ou moins sévères. Vous imaginez la suite, rappel de la production, message d’alerte, et chute de Peloton, chute en bourse, je veux dire… une tragédie qui mettra d’accord Churchill et Pascal, une part des malheurs du monde provient de notre incapacité à demeurer immobile dans une pièce.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......