LE DIRECT
Megan Markle, duchesse du Sussex, et le prince Harry, duc du Sussex, le 11/03/2019.

En Angleterre, la rupture se poursuit

2 min

Oui oui, je sais ce que vous pensez : vous vous dites que la rupture que je vais évoquer c'est le Brexit.

Megan Markle, duchesse du Sussex, et le prince Harry, duc du Sussex, le 11/03/2019.
Megan Markle, duchesse du Sussex, et le prince Harry, duc du Sussex, le 11/03/2019. Crédits : Chris Jackson / POOL - AFP

Alors rassurez-vous, on va vous en parler, mais dans quelques instants. De suite, c'est d'une autre rupture que je vais évoquer, une rupture importante pour le Royaume Uni, une rupture nommée Megan Markle. 

Megan Markle est l'épouse du prince Harry, duc du Sussex, petit-fils de la reine Elisabeth II et fils cadet du prince Charles et de la princesse Diana... Mais cette duchesse de Sussex, dans sa vie antérieure était actrice, actrice américaine, ayant jouée dans des séries, et notamment dans la série Suits, Avocat sur mesure. Il y a déjà eu des actrices devenues princesses — on songe à Grace Kelly par exemple — oui mais Megan Markle en plus a déjà été mariée, et c'est donc une divorcée que le prince Harry a épousé, déjà beaucoup plus inhabituel dans la monarchie anglaise, même si la comédie du remariage est le vrai film moderne si l'on en croit le philosophe Stanley Cavell. 

Pour le reste, une divorcée américaine, dans la famille royale britannique, cela est déjà arrivé, c'était Wallis Simpson en 1936, et pour elle, Edouard VIII avait abdiqué. Autre singularité, Megan Markle est métis, c'est une descendante d'esclave, le signe d'une vraie évolution dans la famille royale britannique jusqu'ici blanche et anglicane. Tout cela a provoqué un vrai déchaînement sur les réseaux sociaux, déchaînement de commentaires racistes et de propos haineux, mais aussi une vraie curiosité pour cette people qui bouleverse les mœurs de cette institution anglaise, la famille royale. En un sens, Markle poursuit l'œuvre de la princesse Diana, nommée princesse du peuple, même si elle n'avait rien de véritablement populaire, perçue comme un élément de modernité perdue dans un palais poussiéreux. 

Megan Markle modifie la perception de cette famille royale britannique. Enceinte, elle veut faire de la naissance de son bébé, un événement privé, ce qui veut dire qu'elle sera mère avant d'être duchesse. D'un côté, elle offre, avec le prince Harry, un contre modèle au couple formé par Kate Middleton et le prince William — elle témoigne notamment d'un mode de vie porté sur l'écologie, la méditation, le yoga, le néo veganisme — plus Manhattan que Buckingham. De l'autre, elle applique les standards de la célébrité internationale à la famille royale britannique. 

C'est cela la nouveauté : jadis la famille royale était gardienne de la permanence britannique, désormais elle est le témoin de son évolution. 

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......