LE DIRECT
"2021 souvenez vous de cette année, dans dix ans, on dira que nous sommes en l’an 10 après le spritz ou après le curly"

Le confinement à 18h et l'effet apéro

2 min

Il faut donc éviter l’effet apéro…

"2021 souvenez vous de cette année, dans dix ans, on dira que nous sommes en l’an 10 après le spritz ou après le curly"
"2021 souvenez vous de cette année, dans dix ans, on dira que nous sommes en l’an 10 après le spritz ou après le curly" Crédits : LAURENT PERPIGNA IBAN / HANS LUCAS - AFP

Oui, c’est clairement lui qui est visé : l’effet apéro.  

Un couvre-feu sur la France à 18 heures, voila qui va nous obliger à interrompre ce que nous peuples latins apprécions plus que tout, les 5 à 7.  

Je veux parler des 5 à 7 chez Carrefour, Carrefour qui est français et entend bien le rester. Je fais référence au refus du gouvernement de laisser le canadien Couche-Tard racheter Carrefour – et entre nous, quel nom étrange en ce moment Couche-Tard. Couche-Tard, c’est un peu comme l’empiriocriticisme, plus personne ne sait ce que ça veut dire. Donc couvre-feu pour éviter l’effet apéro, et pour s’attaquer aux autres foyers de contamination, l’effet goûter, l’effet collation, voire l’effet petit déjeuner. 

L’autre est désigné comme un ennemi quand il a la bouche ouverte et le postillon généreux, c’est pourquoi il n’y a plus que des ennemis du petit déjeuner. Toutefois j’aimerais relativiser le choc qui va nous conduire sous peu à manger seul dans un but prophylactique – et, comme vous le savez, qui mange seul, meurt seul. Manger seul donc, c’était de toute façon ce qui nous pendait au nez depuis quelques temps. L’humanité n’avait pas attendu la bête à picots pour décréter la fin de la commensalité – oui, oui le fait de manger à plusieurs c’est ce que l’on appelle la commensalité! – donc la fin de la commensalité, était de toute façon en marche. 

Car de plus en plus, il est devenu impossible d’asseoir différentes personnes autour d’une même table, la faute au régime différencié, car désormais chacun  apporte lorsqu’il est invité à un diner, une bouteille de vin et ses interdits alimentaires. Et attention je ne parle pas des interdits religieux, hallal et autres casher, ça c’est quasiment old school, non maintenant la commensalité se pulvérise sur le sans gluten, sans viande, sans matière d’origine animale, sans poisson, sans poisson cru, mais aussi uniquement avec de la viande crue, régime préhistorique, ou bien encore régime sans OGM donc sans soja, d’où un refus prononcé de manger du Tofu. A ce rythme, dans quelques années les diners en ville se tiendront dans des salles hors sacs comme on dit à la montagne, chacun emportera sa gamelle. Bienvenu donc dans un nouveau calendrier, 2021 souvenez vous de cette année, dans dix ans, on dira que nous sommes en l’an 10 après le spritz ou après le curly. 

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......