LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Edouard Baer, hôte de la cérémonie d'ouverture du 72ème Festival de Cannes, le 14/05/2019.

C'est quoi le cinéma ?

2 min

Attention, voilà l'une des questions les plus périlleuses du moment, c'est très risqué pour moi qui suis au festival de Cannes de vous répondre. Pour avoir donné sa réponse il y a deux jours, l'acteur Edouard Baer a essuyé quelques noms d'oiseaux.

Edouard Baer, hôte de la cérémonie d'ouverture du 72ème Festival de Cannes, le 14/05/2019.
Edouard Baer, hôte de la cérémonie d'ouverture du 72ème Festival de Cannes, le 14/05/2019. Crédits : CHRISTOPHE SIMON - AFP

D'ailleurs la réponse d'Edouard Baer je vous la cite, « le cinéma, c'est la salle de cinéma, c'est être ensemble. Ce n'est pas manger des pizzas chez soi devant Netflix ». 

On peut partager ou pas cet avis, reste à comprendre pourquoi il a suscité des réactions haineuses. Ça n'est probablement pas pour la salle de cinéma, ni même pour les pizzas, c'est donc fort probablement pour l'opposition entre le cinéma légitime, traditionnel, et la vidéo en ligne, autrement dit Netflix. Franchement, on dit que la jeunesse ne s'engage pas, je n'aurais pas parié qu'elle serait prête à mourir pour Netflix, en tout cas à en lire les réactions, on n'en est pas loin. 

Que reproche-t-on à Edouard Baer ? D’être rétrograde, ce qui équivaut bien entendu, par ces temps modernes, à la peine capitale. Encore que, je ne suis pas certain que s'il avait dit que la musique, c'était par exemple, des vinyles ou rien, je ne suis pas sûr qu'il aurait essuyé tant de critiques. À croire, qu'il y a vraiment quelque chose de spécifique entre la salle de cinéma et Netflix, peut-être parce que le cinéma c'est le cinéma, pour reprendre l'argumentation de ceux qui disaient le théâtre c'est le théâtre.

Alors peut-être est-ce la définition qui ne passe pas ? Si je disais par exemple, le cinéma, c'est des zombies sur un écran, parce que cette année à Cannes, il y a beaucoup de zombies, surtout à 6 h du matin, je dois dire, quand vous traversez le Palais des festivals à cette heure-là il n'y a que des festivaliers et des matinaliers, autant dire des zombies... Mais pour le reste, ce qui probablement ne passe pas dans la définition de ce qu'est la culture, c'est de dire ce qu'elle n'est pas. 

L'époque n'est plus à la culture cultivée, la verticalité est conspuée en politique, elle l'est aussi en art. Désormais, le cinéma c'est ce que l'on considère comme tel, et finalement peu importe la manière dont il est regardé et découvert, puisque l'art est l'expression d'une subjectivité, sa réception elle aussi doit être subjective. Et la caméra subjective, est désormais incompatible avec une définition objective du cinéma. 

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......