LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Avis d'impôt

L’impôt à la source, la source devenant chaque jour un peu moins claire

2 min

Les français sont des veaux…

Avis d'impôt
Avis d'impôt Crédits : Philippe Huguen - AFP

Oui, alors des veaux qui vont à l’impôt à reculons, dans l’esprit du pouvoir, que celui-ci soit hollandais ou macronien, d’où la continuité de la mesure, l’impôt à la source, la source devenant chaque jour un peu moins claire. Mais justement, ce qui est rigolo dans cette mesure, c’est que les raisons qui ont conduit à la plébisciter sont celles qui aujourd’hui font hésiter le pouvoir à l’appliquer. 

Je m’explique. S’il faut un impôt à la source c’est que les français sont irrationnels, ils ne mettent pas d’argent d’une année sur l’autre pour payer leurs impôts, du coup s’ils gagnent une année moins que l’année d’avant, alors ils sont dans l’embarras. Et c’est la raison pour laquelle, pour aider ces cigales à tête de moineaux, le gouvernement, comme un bon père de famille, a décidé de faire l’impôt à la source. Comme ça pas le temps de dépenser, pas le temps d’oublier, le fisc se sert immédiatement et voilà ces français, perçus comme irrationnels, enfin déchargés du fardeau de l’impôt. 

Dans ces conditions, qu’est ce qui cloche, pourquoi le gouvernement hésite-t-il à appliquer cette mesure qui convient à merveille à ces grands enfants que sont les français ? Eh bien précisément parce que les français sont de grands enfants. Et les grands enfants irrationnels pourraient ne pas comprendre leur fiche de paye, en découvrant leur salaire mensuel amputé des impôts. 

Alors, cela ne change rien puisque de toute façon ces impôts doivent être payés d’une manière ou d’une autre mais en réalité cela crée des sueurs froides au sein du gouvernement qui a peur que ces grands enfants que nous sommes, parfaitement irrationnels, s’imaginent que leur pouvoir d’achat a chuté, en conséquence de quoi ils pourraient en vouloir à ce gouvernement, ne plus avoir confiance dans l’économie, bref leur irrationalité pourrait les conduire à croire que cet impôt leur coûte la peau. 

D’où désormais un dilemme : faut-il aider des français irrationnels ou bien puisqu’ils sont irrationnels, cette mesure est-elle condamnée à être incomprise ; Il va falloir toute la rationalité de notre gouvernement, de nos bons maîtres comme on disait jadis, pour répondre à cette question.  

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......