LE DIRECT
La Tour TF1, utilisée comme siège social par la chaîne de télévision française TF1 à Boulogne-Billancourt

TF1 invente le "more is less"

2 min

Certains seraient prêts à payer plus pour ne pas avoir de la publicité : TF1 propose l’inverse, payer pour regarder de la pub

La Tour TF1, utilisée comme siège social par la chaîne de télévision française TF1 à Boulogne-Billancourt
La Tour TF1, utilisée comme siège social par la chaîne de télévision française TF1 à Boulogne-Billancourt Crédits : LUDOVIC MARIN - AFP

Pour faire vivre des chaines de télévision, la redevance n’est pas la seule solution, on peut aussi demander aux téléspectateurs de payer non pas une fois, mais deux, faire ainsi en sorte que moins de monde ne vous écoute. Cela peut paraître paradoxal : pourquoi avoir beaucoup de téléspectateurs quand on peut en avoir moins ? C’est la question que se pose TF1, une question à laquelle TF1 a d'ailleurs répondu brillamment. Voici de quoi il s’agit. 

Depuis quelques semaines, TF1 demande aux opérateurs internet qui la diffusent – Orange ou Free par exemple – une rémunération pour avoir le droit de diffuser la chaîne. Autant dire que l’on propose aux téléspectateurs de payer pour avoir le droit de regarder la publicité à la télévision, puisque TF1 se finance grâce à la publicité. Pourquoi payer une fois quand on peut payer deux ? Mais là où les choses se corsent, c’est qu’en l’absence d’un accord, Canal ne diffuse plus TF1, provoquant du coup une baisse sensible des audiences de TF1. 

Si vous cherchiez la traduction en termes télévisuels de « se tirer une balle dans le pied », vous l’avez, puisque TF1 ne fait jamais que monétiser son audience, comme on dit. Autrement dit, elle se prévaut d’un certain nombre de téléspectateurs pour vendre de la publicité. Ici, elle a trouvé une manière de réduire son nombre de téléspectateurs avec comme conséquence probable de gagner moins. Une preuve de plus que la cupidité est parfois le meilleur moins d’aboutir à la frugalité, c’est en cherchant à gagner plus que TF1 parvient à gagner moins. Certains seraient prêts à payer plus pour ne pas avoir de la publicité, TF1 propose l’inverse, payer pour regarder de la pub – et bien ça ne marche pas…  Il y avait le « less is more », moins c’est plus, TF1 vient d’inventer le « more is less ». 

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......