LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des participants du 42ème Marathon de Paris, le 8 avril 2018

Le Marathon de Paris

2 min

Il faut croire que la vie moderne n’est pas assez fatigante puisqu’une partie non négligeable de nos contemporains profite de ses week-ends pour enfiler des slips en polyamide dans le but de s’épuiser pendant près de 43 km.

Des participants du 42ème Marathon de Paris, le 8 avril 2018
Des participants du 42ème Marathon de Paris, le 8 avril 2018 Crédits : CAROLINE PAUX / CROWDSPARK - AFP

On ne s’est pas assez penchés sur le fléau que représente le Marathon…

Oui, et je pense en particulier au Marathon de Paris, lequel a eu lieu ce week-end, et donnait lieu à des scènes particulièrement choquantes : une foule courante, suante et ahanante. Est-il judicieux de donner cet exemple à la jeunesse ? 

D’où l’article ce matin dans le Parisien : « courons avec modération » – le signe que les temps ont changés, il y a quelques années, c’était « boire sans excès » qui était exigé. A chaque fois qu’il était question d’alcool, on rappelait opportunément qu’il fallait le faire avec modération. Désormais, c’est la course qui doit être absorbée avec modération. 

On a calculé le nombre d’heures perdues dans les embouteillages, la part du PIB envolée en fumée dans les déplacements inutiles, mais on n’a jamais osé se pencher sur les calories brûlées en vain par une foule se dépensant sans raison véritable : des milliers de passants courant en marcel, usant leurs baskets et consommant du glucose alors qu’il leur serait tout à fait loisible de marcher à un rythme soutenable, ce qui les conduirait à rejeter moins de CO2, et à brûler moins de calories inutiles. 

J’imagine d’ailleurs que si l’on obligeait ces mêmes individus à faire ce qu’ils font librement, si on leur demandait de courir jusqu’à l’épuisement avec la certitude de courbatures et de crampes le lendemain, ils n’hésiteraient pas à saisir une ONG pour que l’humanité s’émeuve enfin du sort qui leur est réservé. 

Je suis sûr qu’il va bientôt falloir limiter ces mouvements de course à pied, à moins qu’une prise de conscience ait lieu, un mot d’ordre comme « cesser de courir, le nouveau monde est devant vous ». 

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......