LE DIRECT
Mennel, dans l'émission The Voice, sur TF1,  le 3 février

Mennel : vers une jeunesse exemplaire ?

2 min

Une chanteuse divise la France, ou à défaut, les réseaux sociaux.

Mennel, dans l'émission The Voice, sur TF1,  le 3 février
Mennel, dans l'émission The Voice, sur TF1, le 3 février Crédits : © Franck Castel/TV/ Bureau233

Une chanteuse divise la France, ou à défaut, les réseaux sociaux. Elle s’appelle Mennel, elle a 22 ans et participait au concours de télé-crochet The Voice où elle s’était fait remarquer par une magnifique interprétation en arabe du Hallelujah de Leonard Cohen. 

Cette jeune fille qui portait un fichu sur la tête était devenue une star en un instant, et sa popularité s’est malheureusement renforcée quelques jours plus tard, quand on a exhumé des tweets rédigés quand elle n’était pas encore majeure, dans lesquels elle donnait dans le complotisme au sujet des attentats de Nice. 

Tempête médiatique, laquelle se solde par un départ probablement plus contraint que volontaire de ce programme de radio crochet. Depuis lors les pro-Mennel, considérant qu’il s’agit là ou bien d’une manifestation d’islamophobie, ou bien d’une incompréhension de ce que la jeunesse peut dire sur les sociaux, s’opposent aux anti-Mennel pour qui le climat dissuade d’offrir ce genre de modèle à la jeunesse.  Mais au-delà de cette opposition, ce qui frappe c’est que l’on demande désormais à une jeune candidate à The Voice d’être exemplaire. 

En d’autres termes, l’exemplarité n’est pas seulement demandée aux ministres, au président de Radio France, elle est aussi exigée à une candidate à un concours de chant, jeune candidate de surcroît. Je précise « jeune », parce que s’il y a un âge où l’on peut se laisser aller à écrire n’importe quoi sur les réseaux sociaux, c’est plutôt celui de la jeunesse. 

Du coup, on peut se demander avec qui il faudra organiser les prochains concours de chant. On peut déjà considérer que la totalité des groupes prisés des jeunes, des Sex pistols pour les jeunes vieux à Orelsan pour les jeunes un peu moins vieux, n’ont absolument rien d’exemplaire. Je propose donc d’organiser The Voice entre Sœur Emmanuelle et Alain Duhamel, sauf que non, Sœur Emmanuelle aurait fréquenté Laurent Wauquiez et Alain Duhamel se serait prononcé en faveur de François Bayrou.

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......