LE DIRECT
Emmanuel Macron, Yves de la Fouchardière et la poule Agathe au salon de l'agriculture en février 2018

Des poules à l'Elysée

1 min

Avoir des poules à l’Elysée représente une vraie inflexion dans la 5ème République.

Emmanuel Macron, Yves de la Fouchardière et la poule Agathe au salon de l'agriculture en février 2018
Emmanuel Macron, Yves de la Fouchardière et la poule Agathe au salon de l'agriculture en février 2018 Crédits : THIBAULT CAMUS - AFP

La macronie est un véritable bestiaire…

On va commencer par le chien : le chien Némo, mais le chien ça n’est pas très orignal, tous les présidents ont un chien. Baltique pour Mitterrand, lequel a publié ses mémoires comme vous vous en souvenez, elles étaient intitulées Aboitim. Il y a eu Sumo, le bichon maltais de Jacques Chirac, interviewé par Michel Drucker... Bref, tous les présidents ont un chien et réciproquement. 

Brigitte Macron, comme on le sait, a un panda. Et ça, c’est beaucoup plus original. Le coté géopolitique, main tendue à la Chine, le coté populaire parce que le panda dort au zoo de Beauval, et tous les français veulent aller au zoo de Beauval. La véritable originalité, que dis-je, réforme du macronisme, c’est l’arrivée de deux poules à l’Elysée : elles s'appellent Agathe et Marianne et le figaro du jour, ne reculant devant aucune enquête, a retrouvé le père des poules. Enfin, celui qui les a offert à l’Élysée. Il s’appelle Yves de la Fouchardière, et c’est le papa poule. 

Avoir des poules à l’Elysée représente une vraie inflexion dans la 5ème République, parce que les poules font des œufs et que l’on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. De Gaulle avait bien mis des canards a l’Elysée, mais le macronisme productiviste met des poules car les poules produisent plus. Et cela n’a échappé à personne, le macronisme c’est la réforme, les réformes même, et pas seulement celle des poules. Et on ne sait pas si une réforme peut être faite sans omelette autrement dit sans casser des œufs, d’où l’intérêt de produire le plus d’œufs possible. Pour le reste, Agathe et Marianne, les deux poules donc, sont les bienvenues à l’Elysée, pour montrer enfin Emmanuel Macron sous son jour le plus campagnard. Leur installation à l’Elysée marque enfin la proximité du chef de l’état avec la basse-cour, sous les yeux enamourés de la cour tout court.

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......