LE DIRECT
Slogan de Darty.

Bernard Darty et le contrat de confiance

2 min

Bernard Darty est mort.

Slogan de Darty.
Slogan de Darty. Crédits : PHILIPPE HUGUEN - AFP

Et, passé la première minute de stupeur — parce que l’on ignorait parfois qu’il existait un Bernard Darty, comme s’il existait un Maurice Franprix — il est temps de rendre hommage à son œuvre. Car tous les Français, j’imagine, ont dans leur souvenir un moment associé à Bernard Darty. 

Qui n’a pas vécu un samedi après-midi chez Darty, ne sait pas véritablement ce que cela signifie de perdre sa vie. Le samedi après-midi chez Darty, ou pire qu’un samedi après-midi chez Darty : un samedi après-midi chez Darty accompagné d’un ou de plusieurs enfants, avec comme ambition l’achat d’un nouveau lave-linge. 

De la même façon que l’humanité n’est pas faite pour monter une cuisine Ikea, l’humanité n’est pas non plus faite pour passer son samedi après-midi chez Darty — souvenez-vous de Rousseau « l’homme est né pour être libre  », et partout il est dans les chaînes… de magasins, bon, ça, ce n’est pas Rousseau qui le dit. Il y a quelque chose d’assez paradoxal dans cette promesse de libération de la personne — s’émanciper du lavoir ou du lavomatic — une promesse de libération de la personne qui se paye du prix de l’aliénation de plusieurs heures : l’achat du lave-linge, l’attente de la livraison du lave-linge avec le créneau de 8h à 19h (« non on ne peut pas fixer un créneau plus restreint »), l’attente de la réparation du lave-linge, parce que oui l’obsolescence programmée ce n’est pas un mythe. D’ailleurs, si Bernard Darty a bien fait de se spécialiser dans l’électroménager plutôt que dans les dalles funéraires, c’est parce qu’un lave-linge, c’est rarement pour la vie.

Alors, je voulais parler de Bernard Darty parce qu’une chaîne comme France Culture doit rendre hommage à son œuvre, non pas tant le lave-linge, puisque Darty ne les produisait pas, mais le contrat de confiance, un contrat de confiance qui entend lutter contre la société de défiance, puisque la France est comme vous le savez le pays où la défiance de l’individu est la plus forte à l’égard des institutions, contrat de confiance qui est pourtant une merveilleuse preuve de la naïveté de l’humanité puisque personne ne peut acheter un lave-linge en imaginant que celui-ci ne dure plus que quelques saisons (comme un animateur), que le moteur ne grille pas, que le filtre ne soit pas à changer, et le programmateur, je ne vous parle pas du programmateur qui vaut, j’imagine, autant que le lave-linge.

Oui, mais voilà, malgré tout, Bernard Darty a réussi à imposer ce qu’aucun homme politique n’a réussi à faire : imposer un contrat de confiance, un contrat de confiance pour la vie, c’est remarquable à une époque où rien ne dure, pas même les quinquennats.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......