LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Philippe Lançon, lauréat du prix Femina pour son livre "Le Lambeau", le 5 novembre 2018.

Lançon a désormais le visage de la France

1 min

Et l’on évoque les gueules cassées aujourd’hui…

Philippe Lançon, lauréat du prix Femina pour son livre "Le Lambeau", le 5 novembre 2018.
Philippe Lançon, lauréat du prix Femina pour son livre "Le Lambeau", le 5 novembre 2018. Crédits : Christophe ARCHAMBAULT - AFP

Les gueules cassées d’hier et celles d’aujourd’hui, hier celles de 14-18, auxquelles on rend hommage un peu partout en raison de la magie des chiffres ronds, et puis une autre gueule cassée bien plus proche, celle de Philippe Lançon, l’auteur de ce très beau livre, Le Lambeau, blessé dans l’attentat contre Charlie Hebdo.

Philippe Lançon a obtenu le prix Femina hier. Et l’ogre médiatique a eu ce qu’il voulait, une photo du visage de Lançon, puisque jusqu’ici, les seules photos de Lançon étaient celles antérieures à l’attentat, mais là, le lauréat du prix Femina a retrouvé un visage. Ce que l’on voulait c’était le lambeau incarné et il est là ce matin dans la presse. 

D’ailleurs, la présidente du prix Femina le dit avec candeur comme le rapporte le Figaro, je cite le Figaro, Chantal Thomas visiblement très émue avait les larmes aux yeux, c’est très bien qu’il soit venu, c’est courageux, car, ajoute le Figaro, on ne s’attendait pas à la venue du lauréat, qui ne s’est jamais montré à la télévision malgré les sollicitations. 

Le visage de Lançon est là, et j’imagine la déception aussi, on ne voit rien, l’homme se ressemble, on s’attendait à un Picasso ou à Bacon et finalement Lançon ressemble à Lançon, c’était bien la peine de chercher à voir le lambeau. 

Et oui, une nouvelle perversion est dans le monde, le porno terrorisme, cette pulsion qui pousse à faire du voyeurisme avec les attentats, pulsion que le visage de Lançon ne parviendra pas à satisfaire. 

Reste cet homme qui pose, lors de la réception du prix Femina. Son visage signifie plus que lui, il symbolise désormais les années qui viennent de s’écouler, les années d’attentats, de Merah jusqu’à Trèbes, chacun formant des vœux pour que c’en soit désormais fini. 

Lançon a désormais le visage de la France, Lançon et son lambeau racontent une page de l’histoire contemporaine, avec un pays qui malgré les attentats a persisté à se ressembler.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......