LE DIRECT
Amazon et la logique commerciale du jetable

Amazon et le post matérialisme

2 min

Aimer les objets jusqu’à les détruire…

Amazon et la logique commerciale du jetable
Amazon et la logique commerciale du jetable Crédits : Bloomberg - Getty

C’est la révélation qui fait scandale en ce moment : Amazon ne se contenterait pas de vendre des produits, Amazon détruirait aussi les produits qui ne se vendent pas. Or donc, dans une France où il est question de budget contraint, on apprend qu’une société comme Amazon n’hésite pas à jeter à la benne les invendus, des millions d’invendus, perspective vertigineuse, cette multinationale gagne de l’argent en vendant, et gagne aussi de l’argent en jetant. 

Amazon est ainsi devenue la première multinationale à la fois matérialiste et post matérialiste. Alors, matérialiste ça n’est pas très nouveau, post matérialiste c’est déjà beaucoup plus inédit, puisque cela signifie que le fait de détruire de la matière est aussi donc une manière de gagner de l’argent. Et c’est d’autant plus étonnant que justement le post matérialisme est en train de subir un sacré revers en France. 

Je m’explique : pendant des décennies, un chercheur en sciences sociales, Ronald Inglehart, a suivi la montée dans le monde occidental des valeurs post matérialistes. Selon lui, le monde occidental se détachait de plus en plus d’une définition du bonheur fondée sur la possession. Les trente glorieuses étaient l’époque bénie de la montée du post matérialisme, l’obsession des objets allait être supplantée par des valeurs beaucoup plus spirituelles : on se disait que la qualité de vie, l’épanouissement personnel ou la participation démocratique allaient devenir des priorités. Le culte du matériel, la croissance économique, la sécurité, ou l’ordre, c’était avant. Mais comme le résume fort bien la revue Futuribles ce mois-ci, le matérialisme opère en ce moment un retour important en Occident. 

Avec la crise économique, le chômage de masse, les doutes sur le système démocratique, les populations des pays développés redoutent d’être marginalisées, elles se sentent en danger. Dès lors, elles abandonnent progressivement le post matérialisme pour opérer un retour vers le matérialisme. Et c’est dans ce contexte-là que naît la revendication des « gilets jaunes » en France, laquelle est très centrée sur le pouvoir d’achat. 

Voilà pourquoi dans ce mouvement de retour vers le matérialisme, les destructions d’Amazon font scandale. Objets inanimés,  avez-vous une âme ? Oui et c’est elle que l’époque entend crier. 

L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......