LE DIRECT
Photo prise dans une station service à Lille le 27 août 2012.

Le diesel à 1,755 euros le litre : le "superfail" de la fiscalité française

1 min

Aujourd’hui un prix : 1,755 euros. Oui, c’est le prix d’un litre de diesel à la pompe, et les centimes, c’est peut-être un détail pour vous, mais cela veut dire beaucoup, cela veut dire que pour la première fois, le litre de diesel est plus cher que l’essence.

Photo prise dans une station service à Lille le 27 août 2012.
Photo prise dans une station service à Lille le 27 août 2012. Crédits : PHILIPPE HUGUEN - AFP

Et c’est ainsi que le diesel pourrait devenir le superfail de la fiscalité française et pas seulement parce que ça rime, le diesel est le super échec, parce que les pouvoirs publics ont tout fait pour que automobilistes français choisissent ce carburant et ces mêmes pouvoirs publics les abandonnent aujourd’hui en rase campagne, ou plutôt en rase bitume. 

Car les ménages qui ont acheté des voitures diesel ne l’ont pas fait par malice ou par méchanceté, ou parce qu’ils aimaient envahir l’air que l’on respire de micro particules, ils l’ont fait parce que l’Etat, dans un grand mouvement de solidarité avec les raffineries françaises, dotait ce carburant d’un atout à la pompe. 

Et c’est ainsi que l’on a diésélisé nos voitures avant de passer la marche arrière parce que l’on s’est rendu compte que ce carburant était un fléau. Mais c’est l’Etat qui a commis cette erreur et, aujourd’hui, ce sont les individus qui trinquent, pourtant cela fait peu de bruit. 

Une hypothèse pour évoquer ce contraste : à Paris, dans notre pays jacobin, on ne se rend pas compte du prix du diesel à la pompe tout simplement parce qu’il n’y a plus de pompe. Plus de pompe, quasiment pas de voiture, celles qui roulent ne parviennent pas à rouler mais c’est une autre histoire. La grande différence entre Paris et la France, c’est qu’à Paris on n’a pas de voiture, alors que, dans la plupart des coins de France, les ménages sont obligés d’en avoir deux. 

Dès lors, Paris ne se rend pas compte que le diesel est à ce prix, c’est un peu comme si soudainement le prix du ticket de métro parisien augmentait de 30-40% et plus personne ne s’en rendrait compte en dehors des Parisiens. Eh bien c’est ce qui arrive avec le diesel : désormais en France, chaque passage à la station-service provoque un coup de pompe. 

L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......