LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Mark Zuckerberg devant le Congrès américain en avril 2018

L'arrosoir Facebook

1 min

Facebook a distribué une somme d’environ 400 000 dollars aux parlementaires censés auditionner Mark Zuckerberg.

Mark Zuckerberg devant le Congrès américain en avril 2018
Mark Zuckerberg devant le Congrès américain en avril 2018 Crédits : RON SACHS / CONSOLIDATED / DPA - AFP

Après l’actualité, ça n’est plus l’actualité…

Oui, c’est une forme de dictature qui nous régit, quand ça n’est plus dans l’actualité, on n’en parle plus. Et bien je vais faire une exception : souvenez-vous, c’était le 11 avril 2018, autant dire il y a deux siècles. Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, était auditionné par des parlementaires américains.

Mark Zuckerberg a été auditionné  et de l’avis de tous s’en est plutôt bien sorti. Il a demandé pardon et expliqué incidemment qu’il ne changerait absolument rien au fonctionnement de Facebook, entre temps deux ou trois autres failles ont été découvertes dans Facebook en matière de respect de la vie privée, mais c’était trop tard et puis de toute façon, c’était hors actu. 

Alors quoi ? Et bien un petit article est paru dans USA Today, un quotidien américain qui est au bolchévisme ce que Paris Match est à l’anarcho-syndicalisme. Et que découvrait-on dans cet article ? Que Facebook avait distribué une somme d’environ 400 000 dollars aux parlementaires censés auditionner Mark Zuckerberg. 

46 parlementaires sur les 55 qui l’ont auditionné avaient reçus de l’argent. Alors rassurez-vous, ce n’était pas du tout prémédité. Facebook distribue 7 millions de dollars par an aux élus américains, 7 millions de dollars : les 2/3 aux démocrates et le tiers restant aux républicains, n’oublions pas que Facebook est une entreprise de gauche. 

Alors évidemment, la question qui se pose est de savoir comment faire pour mordre la main qui vous nourrit, ou bien encore comment lui cracher dedans ? Facebook laisse filtrer votre vie privée, Facebook finance à tour de bras. En somme, avant d’être un réseau social, Facebook est un arrosoir.  

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......