LE DIRECT
Des employers de la SNCF à la Gare Saint-Lazare

La réforme ferroviaire et le bougisme macronien

1 min

La réforme de la SNCF révèle l'anthropologie du macronisme.

Des employers de la SNCF à la Gare Saint-Lazare
Des employers de la SNCF à la Gare Saint-Lazare Crédits : MATTHIEU ALEXANDRE - AFP

Et revoilà la bataille du rail… Oui, la réforme ferroviaire laisse entrevoir un conflit qui pourrait être dur. Et cette bataille du rail dévoile quelque chose de plus important encore que l’idéologie pour un mouvement politique : son anthropologie. Autrement dit la vision du monde profonde, en l’occurrence, du macronisme. 

Or ce que promeut cette réforme c’est la fin du statu quo. Comme l’a expliqué hier soir le Premier ministre Edouard Philippe, il faut que ça bouge ! Le macronisme est un bougisme, et ce bougisme s’installe dans une lutte finale avec le statut des cheminots, mouvement contre statut, statue de plâtre ou statut social, je crois que tout est dit.

Il faut que tout change pour que rien ne change, et précisément l’histoire de la société peut être représentée sous la forme d’une lutte des classes entre ceux qui veulent le mouvement et ceux qui sont contre le bougisme. 

Tel était la prophétie de Marx et Engels dans le Manifeste du parti communisme, dans le passage essentiel intitulé « Bourgeois et prolétaires », les bourgeois se définissant par leur intérêt au mouvement, les prolétaires par leur hostilité à ce même mouvement. Sous la plume de Marx et Engels, les conservateurs ne sont pas ceux que l’on croit, je les cite « La bourgeoisie ne peut exister sans révolutionner constamment les instruments de production, ce qui veut dire les rapports de production, c'est-à-dire l'ensemble des rapports sociaux ». 

Voilà pourquoi cette bataille du rail est essentielle. La disparition du statut des cheminots ne représentera pas une économie avant longtemps puisqu’elle ne concernera que les nouveaux embauchés, mais elle incarne aujourd’hui une rupture essentielle, le signe que tout désormais doit changer, même les statuts doivent se mettre en mouvement, comment c’est son nom déjà ? Ah oui, la République en marche !

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......