LE DIRECT
Marc Bloch (1886-1944)

Strasbourg, c'est la ville de Marc Bloch

2 min

Comme Lyon est la ville de Jean Moulin.

Marc Bloch (1886-1944)
Marc Bloch (1886-1944)

Marc Bloch est un immense historien, assassiné à 57 ans, en 1944 par les nazis, juif et résistant, né en patriote, mort en patriote. La famille de Bloch était une famille d'optants — les optants ce sont ceux qui ont choisi la France au moment de l'annexion de l'Alsace et de la Loraine. Il est, avec Lucien Febvre, le fondateur de l'école historique des Annales, une manière d'écrire l'Histoire qui fait passer la société avant les individus. 

On lui doit de grands livres d'histoire médiévale, et notamment Les rois thaumaturges, un livre qui résonne étrangement aujourd'hui puisque Bloch y interroge la tradition française qui consiste à donner au roi des pouvoirs guérisseurs. Et si le livre de Bloch est un grand livre, c'est parce qu'il explique la manière dont les Français ont voulu croire que leurs souverains, alliés à l'église, avaient des pouvoirs miraculeux. C'est ainsi que le roi était considéré comme pouvant soigner la peste ou les scrofules, il était plus qu'un homme, doté dans l'imaginaire d'une force peu commune, capable de résister aux ennemis les plus féroces. Marc Bloch a expliqué comment le Moyen Age avait adhéré à ces croyances, et quand je dis qu'il l'a expliqué, cela signifie qu'il a donné les raisons de ces croyances au lieu de renvoyer nos ancêtres à une supposée irrationalité, à une bêtise généralisée. Car finalement, au travers de ces pouvoirs prêtés au roi, ce qui se jouait c'était les alliances et les luttes du pouvoir spirituel et du pouvoir temporel. Et au final, cette erreur collective était le fruit d'une illusion collective, d’un acte de foi, les rois étaient thaumaturges parce que le peuple les croyaient thaumaturges, parce que, finalement, en croyant aux rois, ils croyaient en eux-mêmes.

Aujourd'hui le peuple de France a tendance à penser que le roi Macron ne peut même pas guérir la peau sèche ou les rhumes de saison. D'où la colère, née de nos déceptions, comme si nous avions toujours la nostalgie des rois thaumaturges. L'illusion collective s’est dissipée, nous ne croyons plus aux souverains et, surtout, nous ne croyons plus en nous-mêmes, nous autres Français. 

Si nous ne reprenons pas confiance en nous, par exemple au travers du débat en cours, alors nous passerons à l'autre grand livre de Marc Bloch : L'étrange défaite.

L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......