LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le sociologue Pierre Bourdieu participe au mouvement des chômeurs de 1998 à Paris

Bourdieu et l'Etat protecteur

2 min

Contrairement à ce que l’on entend parfois dire, ce soutien apporté par Bourdieu aux grévistes révèle non pas la radicalité du sociologue, mais son évolution, autrement dit sa décision d’en appeler à l’Etat protecteur.

Le sociologue Pierre Bourdieu participe au mouvement des chômeurs de 1998 à Paris
Le sociologue Pierre Bourdieu participe au mouvement des chômeurs de 1998 à Paris Crédits : Yann LATRONCHE - Getty

Les grèves de la SNCF, 1995-2018, tout cela nous rappelle Pierre Bourdieu…

Et en particulier son célèbre discours, qui semble-t-il, n’a jamais été enregistré. Prononcé à la gare de Lyon, le 12 décembre 1995, lequel commençait par ces mots : « Je suis ici pour dire notre soutien à tous ceux qui luttent, depuis trois semaines, contre la destruction d'une civilisation, associée à l'existence du service public ». 

Une prise de position qui fit date, comme fait date la conversion d’une partie de la gauche à la social-démocratie. Car contrairement à ce que l’on entend parfois dire, ce soutien apporté par Bourdieu aux grévistes révèle non pas la radicalité du sociologue, mais son évolution, autrement dit sa décision d’en appeler à l’Etat protecteur. 

Pour le dire schématiquement, il y a deux Bourdieu, emblématiques d’une vraie évolution de la gauche : de 1968 à 1995, et c’est en cela aussi, que les grèves de 1995 marquent une date importante. Le premier Bourdieu, présente l’Etat comme l'instrument par lequel la classe dominante exerce sa domination sur le reste de la société. L’Etat est par essence voué à perpétuer ces rapports de domination. Détentrice de titre scolaire, la noblesse d’État, pour lui, ne se dévoue au « service public » que dans la mesure où « ce faisant, elle sert ses intérêts propres ». 

Quelques années plus tard, dans ses cours au Collège de France, Bourdieu modifie radicalement son discours sur l'État. Terminée, sa dénonciation du pouvoir comme lieu de domination des dominants ; cette fois-ci, « les dominés ont intérêt à défendre l'État, en particulier dans son aspect social ». 

L’acceptation de l’Etat par Pierre Bourdieu, que dis-je, sa défense de l’Etat marque une vraie inflexion de la pensée de gauche. Désormais, celle-ci se reconnait un Bourdieu et un maître, le maître des horloges, autrement dit l’Etat.  

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......