LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Dernier défilé Chanel par Karl Lagerfeld dans une station de ski recréée pour l’occasion au Grand Palais le 05/03/2019

Karl Lagerfeld et le défilé dans une station de ski

2 min

C’était donc le dernier défilé de Karl…

Dernier défilé Chanel par Karl Lagerfeld dans une station de ski recréée pour l’occasion au Grand Palais le 05/03/2019
Dernier défilé Chanel par Karl Lagerfeld dans une station de ski recréée pour l’occasion au Grand Palais le 05/03/2019 Crédits : Christophe ARCHAMBAULT - AFP

Oui, et Karl n’a pas décidé de défiler de Bastille à Nation mais au Grand Palais et dans un cadre des plus intimes puisque la marque qui l’employait depuis 186 défilés, Chanel, avait décidé en toute simplicité de recréer un village de montagne pour 2000 invités. Et il avait bien raison Karl de vouloir recréer un village de montagne, ce que les mortels appellent une station de ski, car il n’y a rien de plus classant comme loisir désormais que le ski — la descente sur neige est devenue le loisir le plus segmentant socialement entre ceux qui peuvent se le permettre et les autres, rien à voir avec le réchauffement climatique, enfin pour le moment… 

Karl Lagerfeld a organisé son dernier défilé dans une station de ski recréée pour l’occasion, en hommage probablement au sociologue Thorstein Veblen, lequel avait promu la notion de consommation ostentatoire. Comme l’écrivait Veblen : « Lorsqu'elle favorise dans la vie le loisir, elle gaspille du temps, et lorsqu'elle consomme de manière ostentatoire, elle gaspille des biens ». Il n’y a aucune raison de faire des défilés aussi fastueux, aucune raison sinon de montrer au public fortuné qui s’habille en Chanel, que la marque a la possibilité de gaspiller de l’argent, faire glisser les mannequins sur des skis comme un jeu de piste. 

Voilà pourquoi Lagerfeld avait bien du mal à considérer la mode comme raisonnable ou éthique puisque précisément, la mode se targue d’être déraisonnable, inégalitaire, en un mot immorale. Si celle-ci était morale, bien sûr elle ne défilerait pas, elle ne changerait pas non plus de collection, et se montrerait modeste en tout et basique pour le reste. 

Oui mais voilà, dans ces conditions elle serait le contraire de la mode, puisque de manière métaphorique mais cependant très claire, ce que Lagerfeld a montré dans son dernier show, c’est que la mode est cruelle et méchante, gentille pour ceux qui sont en haut de la montagne, méchante pour les autres. Il y a quelque chose de scandaleux dans ce spectacle, et c’est pour cela qu’il a été conçu, présenter une station de montagne, mais une station de montagne dénuée de remonte pente…

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......