LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean-Marie Le Pen, alors président du Front National, à la Maison de la Mutualité en 1972

Immigration égale FN?

2 min

Ce n’est pas l’immigration qui cause le FN, c’est une certaine perception de l’immigration qui cause le FN.

Jean-Marie Le Pen, alors président du Front National, à la Maison de la Mutualité en 1972
Jean-Marie Le Pen, alors président du Front National, à la Maison de la Mutualité en 1972 Crédits : Alain Nogues - Getty

Vous savez ce qui s’est passé en 1983 ? 

Probablement plein de choses, mais pour le Figaro du jour, il s’est notamment passé cela. Je vais vous citer le titre exact du quotidien puisque chaque mot compte : « 1983, l’année où l’immigration fait émerger le vote front national ». Quel titre étrange! Si je le résume, cela signifie « immigration égale FN ». L’immigration en France, j’imagine avant 1983, n’existait pas. Ce qui explique qu’il ait fallut attendre 1983 pour que l’extrême droite existe en France. Et c’est ainsi que le lien entre immigration cause du FN devient naturel. Une variante autour du thème « les Juifs c’est comme l’antisémitisme, ça devrait pas exister ». Car, l’article du Figaro le montre - l’article vaut mieux que son titre - ce n’est pas l’immigration qui cause le FN, c’est une certaine perception de l’immigration qui cause le FN. 

Le racisme en fait est toujours une manière de s’en prendre à un bouc émissaire. Mais la vraie question consiste à savoir comment on fabrique le bouc – et c’est ainsi qu’aujourd’hui l'extrême droite se propage dans des pays ou il n’y a pas d’immigration. L’antisémitisme se porte bien en Pologne alors qu’il n’y a plus de Juifs en Pologne, en dehors des cimetières et des fosses communes. Ce n’est pas l’immigration qui cause le FN, même le FN s’est trompé à ce sujet. 

Les vieux slogans selon lesquels les immigrés piquent le pain des Français n’ont jamais joué, puisque le sondage d’opinion réalisé en 1984 le montre, les électeurs du FN sont obsédés par la question migratoire et se désintéressent à peu près complètement de la question économique. C’est même cela qui les caractérise par rapport aux autres électorats. En physique, il existe une règle selon laquelle une cause produit un effet, les mêmes causes produisent les mêmes effets. En politique, comme dans le cas du vote FN, la règle est strictement inverse: se sont les effets qui créent des causes. 

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......