LE DIRECT
Salon du livre de Francfort le 10/10/2018.

La vidéo pourrait bien avoir la peau des stars de la littérature

2 min

On a perdu une partie des Allemands…

Salon du livre de Francfort le 10/10/2018.
Salon du livre de Francfort le 10/10/2018. Crédits : Daniel ROLAND - AFP

Oui entre 2012 et 2017 on a perdu un peu plus de six millions d’Allemands, très exactement l’on est passé de 36,9 millions d’Allemands à 30 millions. Alors l’Allemagne étant un pays d’un peu plus de 80 millions d’habitants, ces 30 millions d’Allemands ont une spécificité. Eh bien ces 30 millions d’Allemands sont des acheteurs de livres, autrement dit en l’espace de 5 ans, l’Allemagne a perdu six millions d’acheteurs de livres — de lecteurs probablement aussi — un phénomène qui, à ma connaissance, n’a pas été mesuré en France, mais qui pourrait bien expliquer la morosité des ventes de bouquins. Car évidemment la question est la suivante : où sont passés ces six millions d’Allemands. 

Or, ici, les chiffres sont sans appel : la courbe descendante du nombre d’acheteurs de livre est fonction du nombre d’applications disponibles sur internet. A chaque nouveau service disponible, on voit que cette courbe décroît. Alors, elle a décru avec l’arrivée des services de streaming, notamment avec l’apparition des sites musicaux, mais enfin et surtout avec l’apparition d’Amazon vidéo et de Netflix. 

Car on a enfin la réponse à cette énigme : comment font nos contemporains pour continuer à lire en regardant des séries ? Eh bien, maintenant on le sait: un choix s’est opéré chez ces gens-là, et ce choix s’est opéré au détriment du livre. Ces six millions d’Allemands qui n’achètent plus de livres, on est capable de savoir très précisément ce qu’ils font à la place, ils visionnent un peu plus de cinq films et surtout 20 épisodes de série par mois. Et lorsque l’on regarde 5 films et 20 séries par mois, eh bien, on n’a plus le temps de lire… 

Le pire évidemment, c’est que cette baisse est particulièrement accusée chez les jeunes lecteurs : un quart des 20 29 ans en Allemagne ont cessé d’acheter des livres, avec un temps passé sur internet qui, lui, a grimpé de manière exponentielle, on est quasiment à plus de 4 heures pour les 20-29 ans — 4 heures par jour, je le précise. 

Alors, contrairement à ce qu’évoquait une chanson, la vidéo n’a pas tué les stars de la radio, mais elle pourrait bien avoir la peau des stars de la littérature. 

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......