LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Alcool et réseaux sociaux

On a enfin trouvé un intérêt aux réseaux sociaux…

1 min

Les jeunes boiraient moins grâce aux réseaux sociaux.

Alcool et réseaux sociaux
Alcool et réseaux sociaux Crédits : skaman306 - Getty

On a enfin trouvé un intérêt aux réseaux sociaux…

Oui, alors, je vous l’accorde, ça n’a pas été facile. Jusqu’ici les réseaux sociaux me servaient essentiellement à désespérer de l’humanité, et là on leur a trouvé une utilité, c’est expliqué dans le New York Times

Parce que voilà : les jeunes britanniques boivent de moins en moins, c’est même assez spectaculaire, alors je ne vais pas vous abreuver de chiffres mais en l’espace de deux décennies, on est passés d’une époque où le quart des 8 et 12 ans avait déjà goûté à l’alcool, à juste 4% en 2016. 

Alors ce phénomène peut dépendre d’une multitude de causes : aujourd’hui, les pubs s’exposent à des sanctions de plus en plus sévères s’ils servent à boire à un mineur, l’alcool est devenu de plus en plus cher en Angleterre, mais tout cela pourrait conduire à ce que l’on appelle un déplacement de la consommation d’alcool vers d’autres substances, je veux parler de drogue bien sûr, eh bien ça n’est pas le cas. 

D’où l’hypothèse d’une étude récente : les jeunes boiraient moins grâce aux réseaux sociaux. Pourquoi ? Eh bien pour trois raisons. En premier lieu, les réseaux sociaux donnent la possibilité de s’illustrer auprès de ses contemporains d’une manière différente que la consommation excessive d’alcool. Deuxième raison : devenir ivre, c’est risquer de voir ses exploits conservés en mémoire sur ces mêmes réseaux sociaux. Enfin, troisième raison, et c’est probablement l’aspect le plus intéressant de l’explication : les réseaux sociaux permettent à beaucoup de jeunes de vaincre leur timidité sociale, de vaincre la solitude et d’aller vers les autres. Il n’est plus utile de tenter de vaincre ses inhibitions en s’alcoolisant – on peut aller vers les autres grâce aux réseaux sociaux. 

Bref hier beaucoup de jeunes terminaient les soirées pas très nets, aujourd’hui les mêmes se contentent de les terminer sur le net. 

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......