LE DIRECT
Nicolas Hulot quitte l'Elysée

Le vert porte malheur

1 min

Nicolas Hulot est donc le quatorzième ministre de l'Ecologie en 20 ans…

Nicolas Hulot quitte l'Elysée
Nicolas Hulot quitte l'Elysée Crédits : Bertrand Guay - AFP

Oui, le quatorzième ministre de l’écologie en 20 ans, quatorzième à croire que le vert porte malheur – pourquoi ce ministère serait-il plus difficile qu’un autre ? Alors, la réponse est peut-être dans la conférence de Max Weber, Le Savant et le Politique, l’un des textes les plus célèbres du sociologue allemand. A des étudiants, c’était en 1917 et 1919, Max Weber expliquait ce qui distingue le savant du politique dans l’exercice de leur fonction respective, et c’est ici qu’il introduit les notions désormais célèbres d’éthique de conviction et d’éthique de responsabilité. 

Alors, l’éthique de conviction, elle signifie pour le savant que le savant agit en fonction de ses convictions profondes, de sa conception du monde et du vrai. Le politique, au contraire, doit agir en fonction de son éthique de responsabilité, ce qui lui importe c’est de gouverner de la manière la plus responsable, quitte à faire des compromis, à patienter avant de voir triompher ses idées, voire utiliser des procédés discutables moralement du point de vue de l’éthique de conviction. 

La démission de Nicolas Hulot est l’une des illustrations de ce tiraillement, de ce déchirement entre l’éthique de conviction et l’éthique de responsabilité, l’un des exemples de l’impossibilité d’associer l’un et l’autre. Comme le dit Weber, la passion pour un homme politique ne suffit pas, « on fait de la politique avec la tête et pas avec les autres parties du corps et de l’âme » explique le sociologue, et ce divorce entre éthique de conviction et éthique de responsabilité on le retrouve dans les commentaires qui accueillent cette démission. Pour les uns, Nicolas Hulot a bien fait de partir puisqu’il était en désaccord avec la politique menée, pour les autres il a failli à ses responsabilités en quittant son poste de cette manière. 

Qui a raison et qui a tort ? Eh bien, justement, l’intérêt de Max Weber est de mettre tout le monde en désaccord, il n’y a pas de conciliation possible entre éthique de conviction et éthique de responsabilité, il faut choisir entre mission et démission.  

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......