LE DIRECT
La France va intégrer le trafic de drogue à son produit intérieur brut.

Augmentation du PIB... grâce au trafic de drogue

2 min

La croissance pourrait gagner jusqu’à un point, on pourrait même imaginer un slogan : « la croissance, plus vous planez, plus elle monte ».

La France va intégrer le trafic de drogue à son produit intérieur brut.
La France va intégrer le trafic de drogue à son produit intérieur brut. Crédits : Fernando Trabanco - Getty

Enfin une bonne nouvelle la croissance est là. Oui, enfin c’est plus compliqué que cela, disons que le PIB va augmenter sensiblement en mai puisque l’on va inclure dans la richesse nationale le trafic de drogue. 

Oui, il est tôt, mais vous n’êtes pas drogués, enfin pas encore : comme l’Italie ou les Pays-Bas, la France va intégrer le commerce de drogue dans le calcul de son PIB dès mai prochain. Du coup, la croissance pourrait gagner jusqu’à un point, on pourrait même imaginer un slogan : « la croissance, plus vous planez, plus elle monte ». 

En tout cas, ce nouveau mode de calcul considère, avec un certain nombre de théoriciens libéraux du XVIIIe siècle, comme par exemple Mandeville, que les vices privés peuvent constituer des vertus publiques, la version 2.0 de ce thème est donc, « défoncez-vous, ça construit l’économie ». 

Autre avantage, jusqu’ici on critiquait le PIB parce qu’il tient compte de nuisances sociales diverses, par exemple, l’essence brûlée dans les embouteillages est comptée dans le PIB. D’où l’idée de remplacer le PIB par le BNB, indice de Bonheur National Brut. Mais si l’on rajoute la drogue, autrement dit les paradis artificiels, dans le calcul du PIB, ne va-t-il pas immédiatement se transformer en Bonheur National Brut ? 

Alors il se pourrait que la prise en compte de la prise  de drogue dans le calcul du PIB modifie le tableau de l’économie mondiale. La Colombie va soudainement devenir plus riche que le Qatar, et en 2022 vous savez ou se déroulera la coupe du monde de foot… 

Bien sûr cette nouvelle définition du PIB soulève des risques. Chaque année, en regardant le tour de France, on se dit que le sport fait du tort au monde de la drogue. Mais si aujourd’hui, la drogue devient une activité économique comme une autre, alors c’est sûr, le capitalisme va finir par nous dégouter de la drogue.

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......