LE DIRECT
Manifestants du mouvement "Gilets jaunes" à Nice le 15/11/2018.

L’effet pauvreté

2 min

Vous voulez nous parler de l’effet pauvreté… Oui, et c'est évidemment en rapport avec la colère des gilets jaunes.

Manifestants du mouvement "Gilets jaunes" à Nice le 15/11/2018.
Manifestants du mouvement "Gilets jaunes" à Nice le 15/11/2018. Crédits : VALERY HACHE - AFP

Car les commentateurs rationalistes, et j’en suis, évoquent sans cesse le sentiment de pauvreté pour le distinguer de la vraie pauvreté. Là, en l’occurrence, ces commentateurs expliquent que le prix relatif de l’essence a déjà été plus élevé qu’aujourd’hui. En somme, ils ne comprennent pas pourquoi la colère est à son paroxysme alors que la situation a jadis été plus tendue. 

Eh bien j’ai cherché à comprendre auprès des drômois, c’est un département  représentatif après tout et puis il est suffisamment loin de Paris pour comprendre pourquoi on met un gilet jaune là-bas, alors qu’ici on comprend moins bien les choses.

Et voilà ce que j’en retiens : il y a un effet richesse, bien connu des économistes. Lorsque l’on vous dit par exemple que votre maison, si vous êtes propriétaire, est un bien qui voit sa valeur s’apprécier, vous vous sentez plus riche, même si vous ne vendez pas votre maison, et parfois même cela se ressent dans votre mode de vie. Eh bien aujourd’hui la hausse des prix du gazole joue comme un effet pauvreté a plusieurs niveaux. 

Première évidence, puisque le diesel va continuer à augmenter, votre voiture diesel vaudra automatiquement moins cher à la revente. Car la voiture n’est pas seulement un moyen de locomotion, c’est aussi un bien, un patrimoine, et celui-ci se voit donc entamé par la hausse des carburants. 

Seconde chose : la maison. Car, pour la plupart de ces ménages, être propriétaire, c’est être propriétaire en zone rurale. Donc, si les carburants augmentent, le coût d’utilisation de cette maison va augmenter, on redoute, ils redoutent, que sa valeur diminue. 

Et troisième élément — et là, c’est le coup de grâce — le système de chauffage de la maison, si c’est un chauffage au fuel est devenu du jour au lendemain obsolète, ce qui veut dire que la valeur de cette maison diminue plus encore dans l’esprit de ses propriétaires. 

Voilà, c’est comme si tout était fait pour donner l’impression aux Français qu’ils sont plus pauvres, peu importe que cela soit vrai ou pas, puisque ce qui compte dans ce domaine, c’est la règle suivante : lorsqu’une chose est perçue comme réelle elle le devient dans ses conséquences. 

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......