LE DIRECT
Elon Musk présente Space X, en septembre 2017

Elon Musk, l'homme qui valait 56 milliards

1 min

Tesla perd énormément d’argent, un trou de 2 milliards de dollars par an, c’est pratiquement la SNCF sans les rails.

Elon Musk présente Space X, en septembre 2017
Elon Musk présente Space X, en septembre 2017 Crédits : Mark Brake - Getty

L’homme qui valait trois milliards c’est fini…

Et bien oui, c’est ridicule, voilà l’homme qui valait 56 milliards : il est au cœur de l’actualité, il s’appelle Elon Musk et il est le patron et actionnaire des automobiles électriques Tesla. Son plan de rémunération prévoit donc de lui octroyer 56 milliards de dollars de rémunération sur dix ans s’il atteint ses objectifs. Jusque-là, tout va bien. 

Je veux dire tout va bien, on ne va pas être mesquin et mégoter sur un salaire, même si le salaire en question représente le PIB de la Lybie. Non, on va prendre un autre pays, le PIB du Salvador. C’est comme si tous les salvadoriens travaillaient pendant un an et donnaient la totalité de ce qu’ils produisaient pour payer Elon Musk. 

Mais tout ça c’est secondaire. Car vous allez me dire, c’est normal que le succès paye : une entreprise qui gagne de l’argent doit rémunérer celui qui lui permet de gagner de l’argent. 

Et bien ce qui est drôle, c’est que Tesla perd énormément d’argent, un trou de 2 milliards de dollars par an, c’est pratiquement la SNCF sans les rails. Alors peut-être est-ce un constructeur automobile important ? 

Et bien pas du tout. Tesla ne produit que 100 000 voitures par an. L’an dernier par exemple, Renault a vendu 100 000 Clios en France. C’est très bien les Clios, mais ça ne représente pas la totalité de la production de Renault. 

Alors comment justifier les 56 milliards de dollars ? Et bien tout simplement parce que Musk n’est pas là pour vendre des voitures, ça c’est banal, c’est la vieille économie : il est là pour vendre une entreprise, l’idée que cette entreprise va fracasser tous les records, l’idée que cette entreprise détient une martingale, la voiture électrique, au besoin en faisant oublier que tous les constructeurs automobiles ont des véhicules électriques à leur catalogue. 

Elon Musk est là pour vendre des actions, pas pour vendre des voitures. Avant on faisait des actions pour vendre des produits, maintenant le capitalisme a progressé, il fait des produits pour vendre des actions. 

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......