LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une affiche de campagne de Marine Le Pen en train d'être posée sur un panneau électoral.

Vous vous imaginez si Marine Le Pen n’était pas au second tour…

2 min

Oui oui imaginez un instant, la candidate du Front national n’est pas au second tour.

Une affiche de campagne de Marine Le Pen en train d'être posée sur un panneau électoral.
Une affiche de campagne de Marine Le Pen en train d'être posée sur un panneau électoral. Crédits : Lionel Bonaventure - AFP

Peut-être une mauvaise nouvelle pour certains de nos auditeurs, une bonne pour d’autres, un lâche soulagement, mais au-delà de ces réactions partisanes, vous imaginez si ce que l’on nous présente comme certain depuis pratiquement cinq ans n’advenait pas ?

Un second tour sans Front national, pour le coup, ce serait comme une Pâques sans œufs, comme un Trump prévisible. Et tout ce que l’on a fait, de la politique responsable au vote utile, deviendrait inutile. Parce que depuis cinq ans avouons-le, beaucoup de ce qui a été fait ne visait pas à diminuer le chômage, à désendetter la France ou à désenclaver le Gers, mais à anticiper la présence du Front national au second tour.

Maintenant que l’on est entre nous, on peut se le dire : de la déchéance de nationalité au burkini, il est fort probable que rien de tout cela ne serait arrivé si l’on avait eu la certitude que Marine Le Pen arriverait troisième ou quatrième à l’élection présidentielle.

Alors oui je sais bien et je sais lire, l’hypothèse est peu probable nous disent les camarades sondeurs, il est certain que Marine Le Pen sera au second tour, comme Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite ou Arnaud Montebourg à celle de la gauche. Mais il est tout de même étrange que ce scénario aimante notre vie politique au quotidien, comme si cette probabilité était devenue une certitude. Comme s’il s’agissait de crédibiliser cette hypothèse à tout prix, comme s’il s’agissait d’expliquer non seulement pour les partisans mais surtout pour les détracteurs du FN que celui-ci était un parti de second tour.

Nous avons si bien appris cette leçon que nous sommes en train d’oublier qu’à l’élection présidentielle, il y a aussi un premier tour….

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......