LE DIRECT
Des passants sur l'Oxford Street pendant les soldes du "black Friday", le 24 novembre 2017 à Londres.

Aujourd’hui, c’est le « black Monday », juste après le « black Friday »…

1 min

Jadis c’était la fête et c’est pour cela que l’on pouvait acheter, aujourd’hui il faut acheter et c’est pour cela que c’est la fête.

Des passants sur l'Oxford Street pendant les soldes du "black Friday", le 24 novembre 2017 à Londres.
Des passants sur l'Oxford Street pendant les soldes du "black Friday", le 24 novembre 2017 à Londres. Crédits : Jack Taylor - Getty

Le « black Friday » et le « black Monday » qui encadrent traditionnellement le week-end de Thanksgiving aux Etats-Unis s'imposent désormais en France. Alors on pourrait ironiser sur ce nom étrange de « black Friday », vendredi noir, car pendant longtemps le jeudi noir fut le nom de cette crise qui a failli emporter le capitalisme en 1929, et aujourd’hui, le vendredi noir, ou bien le lundi noir, sont censés le sauver. 

Et le fait est qu’ils remplissent leur office, puisqu’une pluie de records de vente a été enregistrée aux Etats-Unis ce week-end, les américains n’ont jamais eu autant besoin d’objets inutiles et cela va continuer toute la journée. 

Mais ce mouvement de jour noir prend place dans un phénomène plus vaste qui consiste à oublier fêtes républicaines et fêtes religieuses pour faire rythmer le calendrier par le calendrier commercial. 

C’est ainsi que nous avons désormais Noël bien sûr, mais aussi Halloween où l’on peut acheter des citrouilles, la fête des mères et des pères, la Saint-Valentin, les « black machin », on vient d’en parler, et la bénie période des soldes qui vient couronner le saint empire des ventes. 

Tout cela témoigne d’une rupture dans l’ordre des priorités : jadis c’était la fête et c’est pour cela que l’on pouvait acheter, aujourd’hui, il faut acheter et c’est pour cela que c’est la fête. 

Voilà le signe le plus sûr de l’évolution du calendrier grégorien, ce que les révolutionnaires n’avaient pas réussi à faire, transformer le calendrier à grand coup de nivôse et de messidor, les grandes surfaces l’ont fait, sauf qu’il s’agit désormais, de la révolution commerciale permanente. 

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......