LE DIRECT
Dunes de sables, près de l'Oasis de Kharga, dans le désert du Sahara en Egypte.

Macron, le "désert de l'âme"

2 min

Lorsque Laurent Wauquiez évoque le "désert de l’âme" d’Emmanuel Macron, parle-t-il du désert ou dans le désert ?

Dunes de sables, près de l'Oasis de Kharga, dans le désert du Sahara en Egypte.
Dunes de sables, près de l'Oasis de Kharga, dans le désert du Sahara en Egypte. Crédits : DEA / A. VERGANI - Getty

Laurent Wauquiez, pour qualifier Emmanuel Macron a utilisé l’expression « désert de l’âme ». Sur le plan politique, je laisserai mon camarade Fréderic Says juger de l’opportunité de ce qualificatif, pour me faire humblement le porte-parole des sages de la Bible…"Désert de l’âme", voilà un terme bien étrange, puisque d’ordinaire le désert est métaphysique, le désert est toujours associé à l’âme, et donc s’il y a désert c’est qu’il y a âme.

Pour autant, il faut remercier Laurent Wauiquez d’avoir utilisé cette expression, car cela faisait trop longtemps que l’on ne s’interrogeait plus sur l’âme des individus. Et justement, si l’on s’y intéressait un peu plus, et si Laurent Wauquiez s’y intéressait un peu plus, il verrait qu’il ne peut pas y avoir de désert de l’âme.

Dans l’Ancien Testament, l’âme - la neshama en hébreu, le souffle de vie - est le souffle que Dieu insuffle dans les narines de l’être pour lui donner vie. L’être dans la bible n’a pas vraiment d’âme, il est une âme. Et dire qu’Emmanuel Macron c’est le désert de l’âme, cela revient à dire qu’Emmanuel macron, c’est le désert. Mais le problème, c’est que le désert dans la bible, n’est pas seulement un lieu hostile, sec et mal desservi par les transports en commun, c’est aussi et surtout le lieu où Dieu parle au cœur de l’homme.

C’est pourquoi le désert est aussi important pour Jésus que Memphis pour Elvis. Ainsi, dans le Nouveau Testament, on dit que Jésus fut tenté par Satan dans le désert, le désert se disant en hébreu midbar. Or, la racine qui évoque la parole est dabar et le verbe “parler” vient très souvent dans les premiers chapitres du Livre des Nombres, dont le titre usuel en hébreu est bemidbar, “dans le désert” ». Le vrai problème est donc le suivant : lorsque Laurent Wauquiez évoque le désert de l’âme d’Emmanuel Macron, parle-t-il du désert ou dans le désert ?

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......