LE DIRECT
Lugano (Suisse), 30/11/1974

Une radio super premium

2 min

Je tenais à avertir nos amis auditeurs, vous écoutez une radio super premium…

Lugano (Suisse), 30/11/1974
Lugano (Suisse), 30/11/1974 Crédits : Jerzy Modrak / Bilderberg - AFP

Et oui, France Culture est une radio super premium, voilà le terme que je cherchais… C’est le journal Les Echos qui évoque ce matin la bonne santé du créneau Super Premium, un positionnement marketing d’enfer… Alors il faut que je vous affranchisse, tout peut être super premium. Par exemple un costume, jusqu’à 6499 euros est premium, à partir de 6500 euros, il est super premium, un candidat peut donc être super premium, comme François Fillon par exemple, en revanche le revenu universel de Benoit Hamon pour l’instant n’est pas même premium.

Mais ce qui se développe le mieux dans le créneau du premium et du super premium, m’apprennent Les Echos du jour, ce sont les aliments pour Chien Super Premium. Parce qu’il faut savoir que le secteur ‘pet food’ c’est comme cela que l’on dit, les aliments pour animaux, marche drôlement bien. Ce titre par exemple « Medor et compagnie avale Rapid Croq » et le secteur super premium marche extrêmement bien dans le cadre de l’alimentation, sont qualifiés de la sorte les aliments pour chien vendus 5 euros le kilo soit le prix de vente de pates pas forcément premium, ou de poulet pas assez premium.

L’avenir de l’alimentation pour chiens super premium montre que tout les Français ne se sont pas encore convertis à la décroissance, comme le chantait Leo Ferre, « j’aimais les chiens, dieu me le pardonne, ils l’avaient dressé comme un homme ».

Reste une petite question : à quoi bon faire ingérer aux clébards des croquettes super premium ? Pas pour montrer qu’ils le valent bien, puisque les animaux sont généralement peu sensibles aux signes extérieurs de richesse.

Non, il s’agit de montrer aux autres et à soi-même que l’on aime son chien beaucoup beaucoup, ‘je t’aime super premium’, au travers de ce que le sociologue Thorstein Veblen appelait la consommation ostentatoire, certes, mais surtout la consommation délégataire : faire manger aux autres du super premium en espérant qu’un jour sur la terre tous les hommes puissent mener une vie de chien.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......