LE DIRECT
L'ancien joueur de tennis Stanley "Stan" Smith portant une paire de baskets du même nom

Vous savez vous ce qu’est vraiment François Fillon….

1 min

Oui, et je vais vous le dire, François Fillon c’est une paire de Stan Smith.

L'ancien joueur de tennis Stanley "Stan" Smith portant une paire de baskets du même nom
L'ancien joueur de tennis Stanley "Stan" Smith portant une paire de baskets du même nom Crédits : Miguel Medina - AFP

Non, ne croyez pas que je lui manque de respect en le comparant à une paire de chaussures, ce que je veux dire, c’est que François Fillon a opéré en une semaine une brutale irruption dans le paysage. Il y a dix jours, je vous le rappelle il n’était question que de Sarkozy et du favori de la primaire; aujourd’hui Alain Juppé fait figure d’outsider.

D’où une question, encore restée sans réponse, comment FF a-t-il réussi à envahir tout l’espace, a passer de 10 à 45 % des votes en l’espace de quelques jours. Eh bien il n’y a qu’un phénomène social qui puisse expliquer une telle explosion : c’est la mode. Et comme FF n’est pas un nouveau venu en politique, eh bien FF est comme ces baskets anciennes, les Stan Smith, des baskets blanches avec une touche verte à l’arrière, à la mode dans les années 1980, oubliées pendant quelques décennies, et soudainement au pied de beaucoup de monde ces temps-ci.

Cette comparaison entre un phénomène social sérieux, en l’occurrence le vote à une primaire, et un phénomène de mode, a été largement théorisée par un essayiste américain du nom de Malcom Gladwell. Pour Malcom Gladwell, certains phénomènes sociaux se répandent comme des épidémies, il est donc possible de voir des flambées de ces phénomènes, ou bien au contraire une extinction brutale. Selon Gladwell, notre société se caractérise par sa propension à rapidement diffuser des modes, depuis les modes vestimentaires, jusqu’à des mouvements autrement plus sérieux qu’il explique par des phénomènes de mode, comme la disparition du crime à New-York.

Le choix de François Fillon obéit évidemment à d’autres déterminismes que le choix d’une paire de chaussures, mais sa diffusion dans le corps social renvoie à la diffusion de modes et de tendances. On pourrait d’ailleurs employer la même figure pour expliquer le vote Trump: Trump et les baskets, une nouvelle manière de dire que l’on vote avec ses pieds.

L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......