LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Liban à l'Olympia - Gala Fairuz à Paris, 1979

Lamia Ziadé : "Fairuz est comme l'air qu'on respire au Liban"

5 min
À retrouver dans l'émission

"Ya Hawa", Fairuz, Live à l'Olympia, Paris, 1979.

Le Liban à l'Olympia - Gala Fairuz à Paris, 1979
Le Liban à l'Olympia - Gala Fairuz à Paris, 1979 Crédits : EMI

Cette semaine nous avons rencontré l’illustratrice et écrivaine franco-libanaise Lamia Ziadé qui a publié dans le journal Le Monde un bouleversant récit graphique sur l’explosion du port de Beyrouth. 

« C’est une malédiction, mon pauvre pays mon amour » : le récit graphique de Lamia Ziadé sur l’explosion de Beyrouth"
« C’est une malédiction, mon pauvre pays mon amour » : le récit graphique de Lamia Ziadé sur l’explosion de Beyrouth" Crédits : Lamia Ziadé pour le journal Le Monde, le 4 septembre 2020

https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2020/09/04/c-est-une-malediction-mon-pauvre-pays-mon-amour-le-recit-graphique-de-lamia-ziade-sur-l-explosion-de-beyrouth_6050975_4500055.html

Dans ces dessins, l’explosion est noire, grise, orange, rouge, elle est immense au dessus de la ville, et Lamia Ziadé se souvient; elle dessine ces immenses silos blancs qui trône sur le port et qu’elle regardait enfant déjà depuis la fenêtre de sa grand mère, pendant la guerre. Pour son idée culture Lamia Ziadé a choisi une chanson apparue dans ces années là. une voix et une chanteuse  qu’elle crayonne dans son roman graphique Ô nuit, Ô mes yeux paru en 2015 aux éditions POL.  

Ô NUIT Ô MES YEUX, Le Caire / Beyrouth / Damas / Jérusalem
Ô NUIT Ô MES YEUX, Le Caire / Beyrouth / Damas / Jérusalem Crédits : Lamia Ziadé, POL éditeurs, 2015.

Une voix nous dit-elle, qui est comme l’air qu’on respire au Liban...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

On ne sait jamais quand on a entendu une chanson de Fairuz pour la première fois... C'est comme si elles avaient été toujours été là

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......