LE DIRECT
Le Haut Commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi.

Filippo Grandi : "Il y aura de plus en plus de conflits et de personnes déplacées"

25 min
À retrouver dans l'émission

En cette Journée mondiale des réfugiés, nous recevons le Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Filippo Grandi.

Le Haut Commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi.
Le Haut Commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi. Crédits : Fernando Villar - Maxppp

Le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés a rendu jeudi son rapport annuel, dit « Tendances mondiales », sur les mouvements de population dans le monde pour l’année 2019. Et les chiffres sont saisissants: c’est aujourd’hui une personne sur cent qui est concernée par un déplacement forcé, tandis que les réfugiés sont de moins en moins nombreux à pouvoir rentrer dans leur pays d’origine. Etat des lieux en cette Journée mondiale des réfugiés en compagnie d'un invité exceptionnel, Filippo Grandi.

Les réfugiés sont encore plus vulnérables avec l'épidémie de Covid-19 : l'accès au soin est plus difficile pour eux, bien que tous les Etats aient inclus les réfugiés dans les programmes de santé liés au Covid. Ce qui est vraiment inquiétant, c'est l'impact économique de la crise : les réfugiés dépendent la plupart du temps toute une économie informelle, qui a disparu.   

Il faut vraiment réfléchir sur cette crise de solutions, cette crise politique. Le Conseil de sécurité ne trouve l'unanimité sur rien, même pas sur les questions humanitaires les plus évidentes. Si on ne cherche pas cette unanimité dans la recherche de la paix,  si on ne trouve pas cette unité d'action, ce qui suppose des négociations difficiles, des compromis, nous ne serons pas capables de résoudre les conflits : il y aura de plus en plus de conflits, de plus en plus de personnes déplacées.

On avait espéré que la crise que nous avons connue, en 2015, 2016, avec ces gens qui arrivaient par milliers, aurait poussé l'Europe à trouver des solutions communes. Mais lorsqu'on voit ces bateaux perdus dans la Méditerranée sans que personne ne veuille les recevoir, quand on voit les Etats se bagarrer entre eux sur le nombre de réfugiés qu'ils veulent bien accepter, l'Europe offre un spectacle indigne. Et je m'indigne comme Européen, et pas uniquement comme Haut Commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés.

Le choix musical de Filippo Grandi ♪♫

  • Respect - Aretha Franklin

Pour aller plus loin :

Chroniques

8H30
3 min

A propos d'ailleurs

Indonésie : Patiente Zéro
8H45
5 min

La Revue de presse des idées

De la grandeur et du déni
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......