LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Yanis Varoufakis

Yanis Varoufakis : "Nous sommes dans la même crise que celle qui a commencé en 2008"

36 min
À retrouver dans l'émission

L’ancien ministre grec des Finances Yanis Varoufakis, invité de la Fête de l’Huma, dix ans jour pour jour après la chute de la banque Lehman Brothers qui a marqué le début de la crise économique.

Yanis Varoufakis
Yanis Varoufakis Crédits : Carsten Koall - Getty

Dans la continuité de 2008

Pour Yanis Varoufakis, nous ne sommes pas sortis de la crise de 2008. La menace principale pour l’humanité reste la dette privée, autrement dit les banques, pas la dette publique, pas les gouvernements. Les banquiers qui ont été sauvés ont réussi à dépeindre leur propre crise comme si elle était une crise de l’Etat. 

Certaines banques ont effectivement sombré mais celles qui étaient dans l’ombre se sont enrichies.

Pour lui, cette crise a également eu comme conséquence la montée du populisme et des nationalismes en Europe. Il la compare à l’ascension d’Hitler en Allemagne après l’inflation et la politique d’austérité dans les années 30. 

Aujourd’hui, le gouvernement en Italie fait monter la haine contre les étrangers. 

Il revient sur le cas de la Grèce qui est, à son sens, « l’épicentre de la crise économique et migratoire». Il regrette que l’Union Européenne, qu’il qualifie d’"inexistante", ait laissé des dizaines de milliers de migrants enfermés dans des îles grecques, leur interdisant l’accès au continent. 

Ces migrants vivent dans des camps de concentration. Leur accueil n’aurait pas été un problème pour l’Europe si nous avions opéré comme une Union Européenne.

Au sujet de l’écologie, il pense qu’il est maintenant temps de proposer une nouvelle orientation. 

La lutte contre le plastique, contre le changement climatique et la lutte contre la pauvreté doivent-être combinées. Il est possible de le faire, il faut juste se coordonner et créer une balance entre l’économie et les technologies vertes, les moyens existent.

La démocratie est une fleur très fragile, très facile à écraser et elle l’a été à plusieurs reprises; mais elle est la seule alternative à une fragmentation, à une détérioration que l’on ne mérite pas.

Dans son dernier ouvrage paru en 2017, il appelait à un renouvellement de la démocratie européenne avant qu’il ne soit trop tard... sujet sur lequel il reste optimiste : 

Aussi longtemps que nous respirons, que nous avons de l’espoir, il est toujours temps.

Son actualité :

Yanis Varoufakis sera présent à la Fête de l'Huma ce samedi 15 septembre 2018, plus d'information ici

Chroniques
8H30
6 min
La Revue de presse des Matins du samedi
Patrimoine en péril?
8H45
4 min
Mon oeuvre à moi
L'idée culture Daniel Cohen
Intervenants
  • Économiste grec et ancien ministre des finances du gouvernement Tsipras
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......