LE DIRECT
Antoine Compagnon au Collège de France le 12 novembre 2015

Antoine Compagnon : "Toute lecture repose d'abord sur des violences que l'on fait aux textes"

17 min
À retrouver dans l'émission

Antoine Compagnon, professeur au Collège de France, donnera sa leçon de clôture en janvier 2021. Il est l'invité de Chloé Cambreling à l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage, Un été avec Pascal, publié aux éditions Equateurs.

Antoine Compagnon au Collège de France le 12 novembre 2015
Antoine Compagnon au Collège de France le 12 novembre 2015 Crédits : MIGUEL MEDINA / AFP - AFP

Antoine Compagnon invite à lire (ou relire !) un Pascal, dont il considère qu'il est un "défi" à faire comprendre, y compris à ses étudiants français comme étasuniens. 

"Comme tous les petits français, j'ai lu Pascal dans le secondaire", explique le professeur en évoquant les Pensées, une "anthropologie de la condition humaine". Mais ses écrits pamphlétaires sont aussi une dimension essentielle de ses productions, d'autant plus qu'il fait partie d'un moment crucial de l'histoire de France, Port-Royal. Il traite un grand nombre de questions "fondamentales pour la culture occidentale".

Un écrivain complexe spécialiste du paradoxe

Écrivain,  physicien, à la fois théoricien et expérimentateur, il a également inventé les probabilités et le premier système de transports publics parisien. Théologien, philosophe et écrivain, mais aussi mathématicien et entrepreneur, donc. Sans que la multiplicité de ces domaines n'impacte la qualité de son travail. 

Je sais bien qu'on exagère beaucoup le hiatus entre les deux cultures scientifiques et littéraires, mais tout de même, il est difficile de se produire avec le même génie dans tous les domaines.  Antoine Compagnon.

Mais il ne faut pas avoir peur d'interpréter celui qui maîtrise extrêmement bien le paradoxe. Quand Pascal pense à la quête de Dieu, par exemple, Compagnon cite à ses étudiants la recherche plutôt que la grâce. "Tu ne me chercherais pas si tu m'avais trouvé" pourrait aussi s'appliquer au bonheur. 

Mais d'abord, il ne faut pas avoir peur de malmener les phrases de Pascal. On peut arriver à toute lecture. Toute lecture repose d'abord sur des violences que l'on fait aux textes. On les adapte à nous mêmes, on ne cesse de mal lire et c'est très bien.  Antoine Compagnon.

Loin de se résumer au religieux austère qu'il semble parfois être, Pascal se révèle aussi parfois être "potache", prenant un plaisir coupable à la critique, ou jouant des pseudonymes.  Il est aussi un homme "altruiste, cherchant le bonheur de ses proche". 

Un écrivain qui offre des réponses

Sans avoir écrit sur les épidémies, Pascal a pu être un compagnon particulièrement adapté pendant le confinement. Si la plus grande misère des hommes est selon lui de ne pas pouvoir rester dans leurs chambres, ils sont contraints à se divertir, se détourner toujours de leur misérable condition. C'est pour cela, en nous empêchant de s'adonner à nombres de nos loisirs, que le confinement à pu être une souffrance qui n'est pas uniquement matérielle. Il nous a mis chacun face à notre "vanité", face à la recherche de la vérité dont nous cherchons habituellement à nous détourner. 

Si il a foi dans le "récit" pour aider à traverser les périodes difficiles, Antoine Compagnon pense toutefois qu'il n'est pas capable de tout. 

Nous allons ces jours ci de catastrophe en catastrophe puisque vous évoquiez, juste avant mon entrée, la catastrophe de Beyrouth d'hier. Donc, nous sommes en effet dans une période terrible. Je connais bien Beyrouth. J'y suis allé souvent faire des enseignements et je ne peux pas ne pas éprouver beaucoup de sympathie pour tous les amis qui sont là-bas aujourd'hui. Et j'imagine que ce n'est peut être pas le récit dont ils ont le plus besoin aujourd'hui, mais d'aide beaucoup plus matérielle.  Antoine Compagnon

Cycle final au Collège de France

Ses leçons au Collège de France s'achèveront exceptionnellement en janvier 2021. Elles avaient été brutalement interrompues par l'épidémie de la Covid-19, et il préférait, même avec un "demi-amphithéâtre", l'achever en présentiel. Il n'en ira pas de même pour son séminaire d'automne 2021 à l'Université de Columbia, qu'il donnera en ligne.  Il continue ainsi, malgré la situation, à partager ses enseignements entre la France et les Etats-Unis. 

Un été avec Pascal. Antoine Compagnon, Editions Equateurs en partenariat avec France Inter. 231pp

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......