LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'acteur Duane Jones dans "La Nuit des morts-vivants" (1968)

George Romero, roi des morts-vivants

15 min
À retrouver dans l'émission

Il était le père du film de zombies. George A. Romero, réalisateur du film culte "La Nuit des morts-vivants", est mort dimanche 16 juillet d’un cancer du poumon.

L'acteur Duane Jones dans "La Nuit des morts-vivants" (1968)
L'acteur Duane Jones dans "La Nuit des morts-vivants" (1968) Crédits : IMAGE TEN / LAUREL GROUP / ARCHIVES DU 7EME ART / PHOTO12 - AFP

"Lorsqu’il n’y a plus de place en enfer, les morts reviennent sur Terre », fait dire Romero à l’un des personnages de Zombie, autre chef-d’œuvre de la saga des morts-vivants initiée en 1968. Et en effet, ses morts-vivants représentent les tares et marges d’une société américaine consumériste, individualiste et conservatrice. Le zombie en tant que métaphore d’une époque, voilà la rupture principale qu’a introduite George A. Romero dans le film de genre.

Mais comment un film (La Nuit des morts-vivants, 1968), tourné par deux copains avec des bouts de ficelle, a-t-il pu influencer autant toute la pop-culture ?

François Angelier, producteur de l’émission Mauvais Genres sur France Culture, nous expliquera ce matin pourquoi la filmographie de George Romero, en plus d’être culte, est éminemment politique et subversive

Chroniques
8H55
4 min
La Vie intérieure
Le sentiment d’étrangeté
Intervenants
  • Producteur de l’émission "Mauvais Genres" sur France Culture, spécialiste de littérature populaire
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......