LE DIRECT
Gérard Garouste

Gérard Garouste, paroles d'un prophète

20 min
À retrouver dans l'émission

Gérard Garouste, artiste, pour son exposition Gérard Garouste et l’école des prophètes au Chambon-sur-Lignon (jusqu’au 5 septembre) est l'invité de Benoît Bouscarel.

Gérard Garouste
Gérard Garouste Crédits : JOEL SAGET - AFP

Une exposition qui tombe à pic dans l’histoire de l’Europe, voilà comment notre invité de ce matin, le peintre Gérard Garouste, évoque le contexte spatial et temporel de sa nouvelle exposition, visible jusqu’au 29 septembre au Chambon-sur-Lignon, en Haute-Loire. 

Gérard Garouste et l’école des prophètes, voilà le titre de cette exposition, présentée dans “le lieu de mémoire” de ce village “des justes” : pendant la seconde guerre mondiale, au Chambon et dans les villages alentours, de nombreux juifs ont été cachés, sauvés, par la population protestante, ce qui a valu aux habitants de la région le titre (rarement décerné de manière collective) de “justes parmi les nations”. 

Ce qui est extraordinaire à Chambon ce sont trois points : il y a d'un côté ce village où, grâce à deux pasteurs, tous les fermiers du coin protégeaient des enfants juifs ; le deuxième point c'est que ça a été un grand réseau de résistance des éclaireurs israélites, et le troisième est une conscience intellectuelle autour de la culture juive qui y est née"

Il y a eu une vraie attitude éthique à Chambon qui consiste à être tourné vers l'avenir. Après la guerre, cette "école des prophètes", qui est une initiation à tous ces courants de philosophie juive - et d'ailleurs pas forcément religieuse. Après la guerre tout à coup il y'a eu une prise de conscience de ce mouvement philosophique juif qui a donné l'Ecole d'Orsay, mouvement très important au sein duquel il y aura en particulier Lévinas. 

Je peins avec un esprit critique. Pour Chambon j'ai fait un tableau à partir d'un très beau texte du philosophe Gérard Rabinovitch. Ce texte est très étonnant, lié à la fois à la mythologie biblique et en même temps à l'enfance sous Hitler - pas seulement les enfants juifs, mais l'enfance tout simplement. Ce qui m'intéresse n'est pas de laisser une preuve pour l'Histoire, ce qui m'intéresse c'est d'avoir un point de vue critique sur l’Histoire. J'espère que ma peinture pose question, qu'on se dise : mais où veut-il en venir avec avec ces choses qu'il met en scène ? 

Le travail sur le Talmud, c'est l'interprétation à plusieurs de mythes , et voir ce qui s'en dégage.  Le non-dit qui est à interpréter nous renvoie à notre responsabilité et à travailler. On n'est pas passif - il faut être actif dans la lecture de la Bible. Il faut la lire à plusieurs, la commenter, et on arrive alors à des études qui ne sont pas religieuses : le but n'est pas de savoir si Dieu existe ou non, l'étude de la Bible permet de faire de la philosophie. 

Intervenants
À venir dans ... secondes ...par......