LE DIRECT
Shani Diluka fait dialoguer, dans son dernier albums, deux sonates de Beethoven avec des ragas d'Inde.

Shani Diluka : "L'intérêt de Beethoven pour la culture indienne m'a surprise"

26 min
À retrouver dans l'émission

La pianiste Shani Diluka, dans son nouvel album "Cosmos", jette un pont entre la musique occidentale et orientale en faisant dialoguer les sonates de Beethoven "Clair de lune" et "Appassionata" avec des ragas d'Inde.

Shani Diluka fait dialoguer, dans son dernier albums, deux sonates de Beethoven avec des ragas d'Inde.
Shani Diluka fait dialoguer, dans son dernier albums, deux sonates de Beethoven avec des ragas d'Inde. Crédits : Elise Colette

Interprète « hors norme » d'après Le Figaro, douée d’une « virtuosité ailée » pour le Classica, « l'une des plus grandes de sa génération » selon Piano Magazine , Shani Diluka est une artiste sensible à la vibration du monde. Née à Monaco de parents sri-lankais, elle dresse un pont entre Orient et Occident jusque dans sa musique. 

Elle a joué avec les plus grands, Maria Joao Pires, Murrhay Perahia, Nicolas Angelich, collaboré avec des personnalités du cinéma tels que Sophie Marceau, Gérard Depardieu, ou Charles Berling. Elle joue dans toutes les salles, elle a reçu tous les prix (Choc de la musique, RTL d’Or, Choix d’Arte, de Mezzo, Vogue Japon, 5 Diapasons, Gramophone, Fanfare USA, Diapason). Ses projets, elle les conçoit comme des « parcours initiatiques », tel ce nouvel album, qui propose une rencontre inédite entre la musique classique indienne et Beethoven

Pendant la moitié de sa vie, Beethoven n’entendait pas une note de musique. Il a transformé ce handicap en force extraordinaire, en beauté. Son parcours est une forme de voyage spirituel d’un homme en grande souffrance qui a su relier l’homme au divin. Quand je joue une de ses sonates, de sentir sa relation au monde apporte une force supplémentaire à mon jeu. 

Pour moi il était important de respecter ces deux grandes musiques : je ne voulais pas les transformer, ou les fusionner mais rester dans le dialogue. C'est une sorte de lien organique qui doit les unir : dans ces grandes cultures il y a une grâce. Et cela m'a émue de les faire rencontrer à ce niveau. 

J’ai toujours lu des poèmes depuis mon adolescence. La poésie ouvre une sensibilité, et il m’arrive de lire, pendant les récitals, des textes poétiques entre les morceaux. C'est passionnant de trouver des textes qui exacerbent la musique et des musique qui exacerbent les textes. 

Pour aller plus loin :

Le choix musical de Shani Diluka ♪♫

  • Utile - Juliette Greco

Extraits musicaux entendus pendant l'émission :

  • Sonate n°14 en ut dièse min op 27 n°2 (Clair de lune) : Alaap and gat in Raag Shyam Kalyan - Presto agitato - pour piano sitar et table
  • Sonate n°23 en fa min op 57 (Appassionata) : Allegro ma non troppo - Presto - pour piano sitar et talba 

Chroniques

7H40
18 min

La Fabrique médiatique

Turquie : où en est la liberté de la presse ?
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......